Mercedes 600, signe extérieur de réussite

Durant 17 ans, la Mercedes 600 a été adulée par les chefs d’états, les dictateurs et les personnalités du show-business, au point de s’imposer comme un standard en matière de berlines de prestige.

À la fin des années 50, Mercedes est en mal d’un porte-drapeau évoquant les modèles prestigieux d’antan, qui serait adressé à une clientèle élitiste très exigeante. Le cahier des charges est assez simple : la limousine doit être la plus moderne et la plus confortable possible ! C’est le designer français Paul Bracq qui planche sur le nouveau modèle. Un premier prototype est construit en 1960 mais ce n’est qu’en septembre 1964 que le 600 est présentée. A l’époque, la voiture fait sensation car elle est exceptionnelle en de nombreux points. Tout d’abord, sa ligne très classique est une grande réussite. Ensuite, son moteur V8 de 6,3 litres à injection développe la puissance impressionnante de 250 ch et 500 Nm de couple. Mais surtout, la voiture est d’un raffinement jamais vu jusque-là. Son intérieur en velours pullman (ou en cuir) fait preuve d’une finition exceptionnelle et de nombreux matériaux d’excellente facture (bois précieux, chromes, etc.) s’y côtoient. Plus impressionnant encore sont les nombreuses fonctions hydrauliques de la voiture comme les réglages de sièges, les vitres, la condamnation des portières, le toit ouvrant ou le coffre. Une climatisation extrêmement performante fait également partie de l’ensemble, au même titre qu’une suspension à air qui éloigne définitivement les passagers de la 600 des turpitudes de la route.

Clientèle

Disponible d’abord en version empattement court (mesurant tout de même 5,54 m de long), la 600 est déclinée en plusieurs variantes dans sa déclinaison « longue ». Parmi celles-ci, on peut citer la limousine à 4 ou 6 portes, la Pullman, ainsi que le landaulet qui se caractérise par sa partie arrière décapotable. Produite à 2.677 exemplaires entre 1964 et 1981, la 600 est la coqueluche d’une clientèle très aisée qui la particularité d’être composées de personnes que tout oppose. Elle a appartenu à de nombreux dirigeants comme le roi Hassan II du Maroc, Léopold Sédar Sanghor (président du Sénégal) ou encore pape Jean-Paul II. Elle a conquis de nombreux dictateurs comme François Duvalier (Haïti), Jean-Bédel Bokassa (Centrafrique), Nicolae Ceausecu (Roumanie) ou Kim Jong-Il (Corée du Nord). Sans oublier des personnalités comme Elvis, David Bowie, Coco Chanel, Eric Clapton ou Pete Townshend. Enfin, même le sinistre trafiquant de drogue Pablo Escobar en compte une dans sa collection au début des années 80 ! Aujourd’hui, elle est une voiture de collection de choix dont le budget peut fortement varier en fonction de son état et de ses spécificités. Comptez entre 30.000 € et plus d’un million d’euros pour vous en offrir une tout en sachant que chaque panne peut vous coûter une véritable fortune en raison de son extrême complexité !

 

A propos de l'auteur: