RDP18_0606_164902_RBord.jpg

Sortez vos crampons et vos piolets ! A l’occasion de cette 4e et avant-dernière étape le 19e RALLYE DES PRINCESSES RICHARD MILLE s’attaque aux Pyrénées et gravit quelques cols mythiques du Tour de France pour passer en Espagne. Longeant la Garonne en terre occitane pour un déjeuner dans le cadre enchanteur et rustique de l’Abbaye de l’Escaladieu, l’après-midi se veut plus abrupte à l’ombre du Balaitous et l’ascension des cols du Soulor et de l’Aubisque, puis du Pourtalet pour l’entrée historique au pays-basque espagnol. A l’arrivée en fin d’après-midi à la station de Formigal, l’après-ski est de rigueur. Se livrant une bataille intense à coups de points de pénalités, ce sont Marie Périn et Edith Ragot (MINI Cooper n°63) qui remportent l’étape et s’emparent de la tête du général, moins de trois points seulement devant l’AC Cobra du duo Paquiers-Euvrard et ce avant le sprint final vers Biarritz.

PETITS POTINS DE LA JOURNÉE

Un cierge rose à Lourdes. Suite aux intempéries des derniers jours dans la région, plusieurs routes ont subi des dégâts importants. Ce fut notamment le cas sur deux Zones de Régularité prévues aujourd’hui pour les Princesses. D’où l’annulation des ZR15 et ZR16 entourant le déjeuner et déviant la caravane du rallye par Lourdes, avant l’ascension des Pyrénées.

Une 911 qui louche... Après un contact un peu trop appuyé avec un arbre hier après-midi au sortir d’une épingle, la belle Porsche 911 Targa des Belges Caroline Vanderhaeghe et Els Vandeweghe est rentré toute esquintée sur Toulouse. Heureusement l’équipe mécanique de l’organisation parvint à redresser l’avant de la belle Allemande, lui laissant un regard néanmoins... un peu louche.

La MINI fait le maximum ! A l’arrivée au déjeuner l’Abbaye de l’Escaladieu les classements annonçaient une prise de pouvoir en tête du classement général. La bataille avait fait rage sur les rives de Garonne et Marie Périn (lauréate en 2016) et Edith Ragot (MINI Cooper n°63) s’emparait de la tête du classement général provisoire, avec seulement 1,2 point d’avance sur l’AC Cobra n°38 d’Adeline Paquiers et Héléna Euvrard, en tête de l’épreuve depuis le départ de Paris. Autant dire que l’après-midi pyrénéenne s’annonçait plus que passionnante ! Et pour cause, puisqu’à l’arrivée à Formigal, la MINI devance la puissante AC Cobra de 2.6 points seulement. La deuxième place du jour revient à la Porsche 911 de Stéphanie Frasson-Botton et Ingrid Peeters (Porsche 911 n°81) et l’Austin Healey n°10 de Carine Merle et Laure Menesson.

Sortie de lacet pour la Porsche. Grosse frayeur pour Les Belges Stéphane Heymans et Inneke Roovers dans la descente du col de Spandelle. Au cœur d’un lacet, la Porsche 911 Targa bleue est violemment sortie de sa trajectoire allant poser son nez sur un arbre. Désolation totale dans l’équipage qui jouait la 6e place au général : « C’est entièrement de ma faute, » se lamentait Stéphane Heymans. « Je m’en veux tellement. Je roulais trop fort et j’ai perdu le contrôle. Heureusement, Inneke et moi nous en sortons indemnes... »

La Midget sauvée des eaux ! Il ne se passe décidément plus une journée sans qu’Aurélie et Emilie ne vivent des aventures extraordinaires. Bousculées dans la descente du col de Spandelle par un 4x4 venant en sens inverse, nos deux novices se plantèrent dangereusement les roues au-dessus d’un torrent. Heureusement, une équipe de l’organisation passant par-là remit la MG les quatre roues sur la route...

23 v’là les rookies ! Comme chaque soir sur ce 19e Rallye des Princesses Richard Mille un classement spécifique récompense les novices sur le rallye. Aujourd’hui ce sont les Françaises Wivine Van Hullebusch et Stéphanie Riquet (Lancia Fulvia n°23) qui l’emportent.

PAROLES DE PRINCESSES

Maryse Charté (Fra/Alfa Romeo Spider 200 n°87) : « Cela faisait quelques années qu’on voulait le faire ce Rallye des Princesses Richard Mille ! Mais soit le temps, soit la voiture ne s’y prêtaient pas. Là tout s’est bien mis et nous vivons une belle aventure, ma belle-mère et moi. Ce n’est pas toujours facile, facile, mais cela fait quatre jours que ça dure et je supporte toujours ma belle-mère. C’est dire ! »

Caroline Vanderhaeghe (Bel/Porsche 911 Targa n°53) : « Heureusement qu’il y avait un arbre pour nous retenir, sinon nous terminions notre course beaucoup plus bas. Il y avait une voiture devant nous qui effectuait des manœuvres pour prendre une épingle. J’ai mis la marche arrière et j’ai calé. Ensuite, nous sommes reparties en première à fond, la voiture s’est dérobée sur un terrain boueux. J’ai commis l’erreur de freiner et nous y avons été tout droit ! »

Linda Lateur (Fra/Alfa Romeo Spider n°27) : « Ce fut une journée très pluvieuse et froide, mais très agréable dans les zones de régularité où il y avait du vrai pilotage. Le RALLYE DES PRINCESSES RICHARD MILLE, c’est du sport, c’est très compliqué. On nous l’explique toujours, mais tant qu’on n’a pas mis les pieds dedans on ne sait pas vraiment ce que c’est. »

Danièle Vauché (Fra/MGA Cabriolet n°28) : « Une journée exceptionnelle ! Des paysages de rêve, des animaux partout et même sur la route. La météo n’a pas été terrible, mais c’est ça le rallye. Moi qui pensais qu’en Espagne il faisait beau ! Je n’ai pris que des robes d’été, il va falloir improviser ce soir. On croit que ce rallye est une rigolade, mais c’est du sport et nous sommes fières de le faire. Et comptez sur nous, l’année prochaine on y sera à nouveau !