24 Heures du Mans History.003.jpg

Les 24 heures du Mans

Les 24 heures du Mans ont été courues pour la première fois en 1923 sur le « Circuit de la Sarthe » long de 13,629 km à Le Mans (France). Le deuxième week-end du mois de juin, près de 300.000 fans de courses prennent la direction du circuit français. Il s’agit du plus grand événement sportif annuel en Europe.

Les 24 heures du Mans sont donc l’une des plus anciennes et des plus célèbres courses automobiles au monde pour les voitures de sport. Avec le Grand Prix de Monaco pour la Formule 1 et les 500 Miles d’Indianapolis, c’est l’une des courses les plus célèbres de l’année.

Grâce à une vitesse de pointe de 350 km/h et une vitesse moyenne de 220 km/h, la voiture victorieuse parcourt près de 5.000 km.

De nombreuses marques automobiles célèbres ont pris le départ et ont enregistré d’excellentes prestations dans cette course de 24 heures : Porsche, Ford, Audi, Peugeot, Bentley, BMW, Mazda, Jaguar, Alpine-Renault, Matra-Simca, Ferrari, Aston Martin, Mercedes-Benz, Talbot-Lago, Bugatti, Delahaye et bien d’autres encore.

Lors de la 41e édition de l’Antwerp Classic Salon, nous présenterons non seulement les voitures victorieuses, mais également les voitures qui ne sont pas immédiatement associées aux 24 heures du Mans. Des voitures pour lesquelles nous ne savions en fait pas qu’elles prenaient également le départ et qui ont quand même rencontré le succès et ont remporté la victoire dans leur catégorie.

 

70 ans de la 2CV de Citroën 

En 1935, le constructeur français Citroën décida de développer une petite voiture, convenant parfaitement pour la campagne française rugueuse. Cette voiture devait servir à transporter deux agriculteurs avec 50 kg de pommes de terre ou un mouton ou un fût de 50 litres de vin.

À ce niveau, la voiture devait être la plus confortable possible pour que les œufs dans le panier ne cassent pas si la voiture devait rouler sur un lopin de terre qui n’avait pas été labouré. Elle devait également être économe, bon marché, fiable et simple au niveau de la direction. L’extérieur n’était pas tellement important.

Après la guerre et après une adaptation en profondeur de la conception, Citroën présenta la 2CV au Salon de l’Auto de Paris de 1948. La voiture rencontra immédiatement le succès auprès des agriculteurs, mais également auprès des médecins et des artistes. À cette époque, le délai d’attente s’élevait à 3 ans.

La dernière 2CV fut produite en juillet 1990. La 2CV de Citroën peut trouver sa place parmi des icônes de l’industrie automobile telles que la VW Coccinelle, la Mini et la Fiat 500.

Au départ, la 2CV était équipée d’un moteur essence de 375 cc : un moteur à soupapes en tête refroidi à l’air avec 2 cylindres dans un montage boxer. Ce moteur a évolué vers 435 cc, et par la suite vers 602 cc avec 29 cv.

La 2CV a connu de nombreux dérivés : outre la camionnette AK, la Mehari, la Dyane, l’Acadiane et l’Ami 6 et 8 ont aussi été très populaires.

La 2CV était aussi une base satisfaisante pour de nombreuses kitcars comme la Burton, Lomax et Vanclee.

Il y a eu de nombreuses versions populaires de la 2CV, dont la Charleston était la plus célèbre, mais la Dolly, la Spot, la Perrier et la France 3 ont également rencontré le succès.

Au 41e Antwerp Classic Salon le Club 2CV Huppel présentera un aperçu complet des modèles importantes pour l’histoire de la 2CV de Citroën. Vous trouverez leur stand près l’entrée de la salle 1.

 

Plus de 50 clubs

Cela fait déjà 41 ans que l’Antwerp Classic Salon est le lieu de rencontre par excellence pour les clubs d’ancêtres belges (et entre-temps aussi plusieurs clubs néerlandais). Nous mettons le Hall 1 tout à fait gratuitement à leur disposition.

Tous les clubs mettent beaucoup d’énergie dans la décoration (thématique) de leur stand et font venir les plus belles voitures de collection de leurs membres à Antwerp Expo.

Ils participent au concours interclubs qui leur permet de remporter d’importants prix en espèces. En collaboration avec la FBVA, les 3 plus belles voitures sont aussi choisies sur les stands des clubs.

© Communiqué de presse, photos par Bruno D.

 

 

A propos de l'auteur: