4C_Day2-39

Logo 4C

Samedi, 10 octobre 2015

Ce matin, nous quittons l'hotel avec un énorme sourire aux lèvres, après un court mais efficace briefing de l'organisation. Soulagés de savoir que tous les équipages ont une voiture désormais pour participer - ainsi que nous: une BMW 2002 - même si les plus belles sont malheureusement bloquées encore au port par les autorités.

 

Les organisateurs ont fait de leur mieux et cette nuit nous avons vu arriver des dizaines de transporteurs avec des voitures sur leur plateau. Sans doute prêtées en urgence par des musées.

Le soleil brille et nous sommes sur le qui-vive pour prendre part à cette aventure... cette fois c'est pour de vrai! Nous arborons fièrement notre drapeau belge, nos logos de nos sponsors et notre nouvelle montre Raidillon qui font pas mal de jaloux. Lors du premier arrêt d'ailleurs, des dizaines de chinois les photographiaient comme des trophées rares ramenés du vieux continent.

Nous recevons le feu vert pour notre départ...l'émotion et le stress de démarrer dans un traffic très dense et avec les signes chinois à la place des plaques en Anglais. Nous découvrons une voiture que nous ne connaissons pas et.....bardaff... 500 mètres après l'hotel nous prenons une mauvaise route et arrivons dans des embouteillages monstres. Que fait on? Nous continuons et rions beaucoup de la situation. Nous tournons un peu en rond et 1 heure plus tard et .... 3 kilomètres plus loin, nous apercevons une Fiat 500 de participants. Sans hésitation, nous sortons à pied en plein traffic de la voiture et nous l'abordons ! Ils nous dit que par miracle on est sur la bonne route et nous propose de le suivre un peu.

Tout cela pour arriver au vrai départ du rallye : au pied de la Muraille de Chine. Impressionnant. Sans mots. Des centaines de gens, la presse amassée pour nous accueillir. La plupart des speechs sont fait en chinois et c'est à ne rien comprendre bien évidemment.

Le départ donné, l'émotion des premiers kilomètres derrière nous, nous prenons confiance dans notre petite BMW qui malgré son odeur de brulé sur les premiers kilometres commence à nous donner satisfaction. Nous prenons également confiance dans notre flair, notre expérience et le roadbook.

Les paysages deviennent de plus en plus beau, nous traversons des zones désertiques...et puis en plein milieu de rien.... un projet immobilier immense appelé CHATEAU LAFITE (avec un seul "T"), avec du résidentiel, un vignoble, bref, de la folie furieuse.

Nous arrivons très fiers avec 1 minute d'avance sur le timing idéal au checkpoint et repartons dans les montagnes. Après une dizaine de kilomètres dans celles-ci, nous manquons dans un tournant de renverser un local sur son tricycle qui sort de nulle part sans rien regarder. Un coup de klaxon et quelques injures dans notre meilleur chinois plus tard, nous découvrons maintenant un autre style de paysages, les montagnes font places à des roches du style canyon et là, le deuxième check point nous offre un barrista, installé là...au milieu de nulle part et nous sert un cappucino dont nous rêvions et qui n'a rien à voir avec les meilleurs coffee shops européen. On nous dit qu'il sera partout le long du parcours. Nous sommes râvis !

Nous sympathisons avec tout le monde et comme de coûtume, les belges ont la cote !

Nous nous rendons compte que le cappuccino nous a mis en retard, nous passons la 5è... euh... la 4e et à fond les balons, nous passons à toute vitesse dans les petites routes campagnardes pour arriver avec un peu de retard à notre arrivée dans les canyon de Yesanpo.

Là, choc culturel énorme. Sur toute la fin du parcours, des centaines... oui des centaines de gens sont là, pour nous accueillir et au milieu de nulle part nous nous rendons compte que tout le monde ici possède un smartphone dernier cris et qu'ils ont tous l'air d'adorer nos autos.

A l'arrivée, des passants se jettent sur nous, sur nos autos pour se faire prendre en photo. Il semble aussi évident que les blondes ont plus de succès que deux pilotes belges au sourire béat.

Ici nous découvrons des canyons qui font penser aux parcs nationaux américains et une petite visite dans le froid glacial nous rappelle vite qu'il est l'heure de rentrer à l'hôtel et que nous sommes réveillés depuis 5h30 du matin !!

Nous filons émerveillés au dîner et sommes pressés de vous montrer les premiers clichés.

Restez branchés....l'aventure continue

© Photos: D. De Wagheneire - Textes: FG

Voir le jour précédent - Voir le jour suivant