4C_Day8-115

Logo 4C

 

Samedi, 17 octobre 2015

Dernière étape - Shanghai 119,2 km

Notre wake up call retentit, comme d’habitude. Cette fois, le soleil brille un peu plus, la vue est splendide, affichant un lac à perte de vue.

Le petit déjeuner ravi tous les équipages. Ils servent de la soupe Won Ton, des omelettes faites minutes sur plaques tepan yaki ! Ils servent même des Sushis.

Nous partageons ces moments de qualité avec des autres équipages, tous souriants.

Le briefing est donné, comme d’habitude, ponctuel et sans accrocs.
C’est parti pour la dernière boucle, 3heures pour rejoindre Shanghai, cela devrait se faire pour 120km.

Pour nous, il s’agit de ne pas se tromper, de ne pas arriver en avance et de maintenir le temps.

Au petit déjeuner les résultats n’étaient pas connus, Denis est descendu plus tôt pour se faire une idée. Voir si nous avions été pénalisé ou pas la veille. En vain. ils gardent le secret.

Le briefing réalisé, les scores sont affichés, nous restons en tête avec quelques points de pénalité.

Nous partons sereins mais sérieux. Maintenir à tout prix.

La route démarre et nous voici le long du lac Taihu. routes agréables et sinueuses et nous croisons plusieurs fois des équipages avec qui nous roulons souvent côte à côte; Michel & Maryan, hollandais, souvent en Rolls Royce; aujourd’hui elle est pilotée par Don, Irlandais dont c’est l’anniversaire. Un peu plus tard notre couple adoré de Hong Kong en Mercedes 230 SL Pagod, Mary & Hudson également. Plus tard nous avons les grands signes de Alex en Porsche 356, avec qui nous avons souvent partagé les arrivées !

Tout se passe bien. Paysage assez verdoyant, une civilisation paisible de plus en plus, des campagnes agréable, assez de canaux ici et là. toujours des tricycles croisant des voitures modernes.

Nous arrivons enfin sans encombre à Shanghai, nous avons bien calculé car nous arrivons malgré les multiples feux de signalisations à passer la ligne d’arrivée avec 1 minute de retard seulement. Est-ce que cela veut dire une victoire pour nous ?

rien n’est fait.

Nous arrivons devant un magnifique bâtiment moderne. Nous apprenons qu’il s’agit du musée automobile de Shanghai. Splendide !

Nous le visitons et découvrons de magnifiques exemplaires et vraiment bien présentés.

La cérémonie va bien commencer, quand soudain Denis revient et me fait signe que l’organisation lui a montré des vidéos où clairement notre véhicule se comporte de manière assez dangereuse. Sans doute hier, dans nos malheureuses 8 minutes de retard, une voiture suiveuse a filmé la scène. Notre place semble relayée aux oubliettes. L’organisateur n’est pas content. à juste titre.

La cérémonie commence, en grande pompe et d’abord des remerciements infini. Je suis dans mes petits souliers et me demande ce qu’il va nous arriver. Les autres équipages viennent vers nous et nous félicitent et malheureusement nous sommes obligés de leur dire que ce ne sera probablement pas nous. Nous nous reprenons et nous disons que c’était une aventure incroyable et que d’avoir frôlé cette victoire nous rempli les valises de tellement de souvenirs…nevermind.

Chaque équipage remporte quasi un prix. Nous pensons même à notre ami Prince York, d’Allemagne, qui repart lui avec le prix Mr 4C ! Félicitations !

Le temps passe, le soleil se couche presque et ils appellent une série de pilotes et co-pilotes à leur voiture. Notre auto est citée dans le lot. Peut-etre serons nous quand même sur le podium malgré notre infraction ? Nous n’osons pas y croire.

Le décompte se passe et nous apercevons que visiblement nous avons la première place.  Oui !!!! Je n’ose y croire que quand notre voiture franchis le tapis du podium, nous sommes appelés et l’émotion est maximum. Première victoire d’une vie de passionné ! et en Chine de surcroit !

Nous remercions tous le monde, nous parlons du fait que nous repartons avec chacun dans nos mémoires et sommes fiers d’avoir représenté de quelque sorte la Belgique !

épuisés d’émotions, nous rentrons en chambre préparer ce reportage et allons nous mettre sur notre 31 pour le dîner de gala qui s’annonce inoubliable dans les jardins de l’hotel, avec comme cadre, le coucher de soleil sur Shanghai.

© Texte Frederic G / Photos Denis de Wagheneire/ Frederic G