4C_Day3-14

Logo 4C

Dimanche, 11 octobre 2015

Cette journée fut décidément la journée "contrastes". Nous partons pour 340km et 8 heures de route non-stop. Le lunch fut avalé dans la voiture, sous la poussière...

Nous quittons ce matin l'hotel dans le parc national de Yesanpo sous un magnifique soleil et au moins 10 degrés de plus que la veille ce qui semble ravir tous les équipages.

Des minibus électriques nous amènent aux voitures, qui ont dormi protégées à l'entrée du parc a quelques kilomètres de l'hôtel. Une cérémonie à nouveau digne d'un parc de Walt Disney nous accueille pour faire les checks mécaniques habituels et démarrer les autos, sous un nombre chaque fois impressionnant de caméras.

2 heures de routes inoubliables. Un seul mot : à couper le souffle.

Des paysages splendides, des routes sinueuses au pied de montagnes et rochers, à côté d'une large rivière. Du jamais vu. Aucune route similaire ne nous a jamais marqué comme celle là. Nous avons bien entendu pu prendre de magnifiques clichés des voitures.

Ces deux heures se sont soldées par un arrêt au premier check point, où nous arrivons à 10 secondes de différence avec notre temps optimal. Nous voilà ravis et le même barrista de la veille nous concote un délicieux cappucino terminé à la mousse de lait en forme de coeur au milieu de centaines de locaux, ravis de se faire prendre en photo avec nos bolides. Nous avons eu du mal à nous frayer un passage parmis eux afin de gagner notre endroit d'arrêt.

Le café englouti, nous partons en file indienne pour démarrer le rallye un peu plus tard. Nous avons quelques heures pour rejoindre le prochain check. Le contrast est impressionnant, nous traversons d'innombrables villages et petites villes plates, sur terrain plat. Que retenir  ?

La poussière, omniprésente levée par les camions et tracteurs sans cabines, des centaines de petites mopettes électriques! impressionnant! Ensuite, des étales de charbon, vendant de gros blocs de charbon.

Ce qui me frappe particulièrement, ayant visité quelques pays asiatiques par la route, je ne vois pas les échoppes habituelles vendant nourritures, boissons et restaurant le bord de route. D'innombrables enseignes mais nous ignorons totalement ce qu'ils vendent.

Ce qui est particulièrement frappant, c'est que nous sommes dimanche et TOUT LE MONDE travaille, s'affaire. Cela construit partout...PARTOUT.

Au fur et à mesure de la route, nous découvrons des villes plus grandes avec de gigantesques batiments résidentiels en construction, des milliers d'appartements. Nous espérons qu'ils ont quand même trouvé acheteurs! Car là, cela semble vide mais en construction !

Les routes sont par contre dans un état impeccables. Egalement surprenant par rapport à d'autres pays asiatiques. Nous traversons une région qui ne sent pas particulièrement bon. Une odeur de poussière mélangée à autre chose, peu descriptible. Ca nous change du parc naturel de la veille.

Une chose nous marque, tout le monde est gentil avec nous, nous souris et nous prend en photo en nous faisant de grands signes. C'est génial. La police nous aide également en bloquant les rues.

Anecdote cocasse, nous nous faisons arrêté par des policiers vers la fin, probablement les seuls du pays non encore au courant de notre passage. Ils nous demandent nos papiers. Nous tendons nos badges VIP en chinois et élevons la voix en montrant notre chronomètre...Ils se regardent...et nous disent de partir. Après tout nous roulons sans plaques et sans papiers ! tout est normal ! Notons quand même que nous sommes sur - équipés en électronique embarquée. Ils ne savent pas nous perdre, nous sommes équipés d'un tracker GPS et d'un téléphone satellite des fois que...

Les petites villes laissent place à des grandes et là nous sommes ébahis arrivant dans l'énorme ville qui nous accueille pour la nuit : Shijiazhuang. Pour arriver à temps, nous nous adaptons à une conduite agressive et sans hésitations sur les grands boulevards à 6 bandes au traffic bondé. Chez nous, en Belgique, ils auraient déjà fermé ses bandes pour mettre des bandes à vélos ou en faire un piétonnier....des fois quoi que....

Après quelques crissements de pneus, nous arrivons dans un hôtel énormissime, un 12 étoiles dans mes standards... où nous sommes reçus comme une famille royale arrivée d'un pays lointain. Une chambre où je n'aperçois pas la porte de mon lit.

Une journée encore exceptionnelle de découverte....

à suivre...

Voir le jour précédent - Jour suivant: Shijiazhuang - Taian

 

 

© Texte FG / Photos Denis de Wagheneire