100 Ans Citroen, B2 Autochenille ScarabÇe d'Or 1922.jpg

Du 06 au 10 février 2019, 132.000 passionnés d’automobiles anciennes se sont donnés rendez-vous à la Porte de Versailles pour y admirer quelques joyaux à quatre roues répartis sur les 3 halls du Palais des expositions.

 

Les 100 ans de Citroën y était dignement fêtés par une rétrospective des voitures les plus mythiques de la marque au double chevron, de la première Type A 10 Hp de 1919 à la dernière C3 WRC engagée en rallye cette année, en passant par les célèbres 2CV, Type H ou DS si révolutionnaires pour l’époque.

La Mini y soufflait ses 60 bougies avec une bonne vingtaine de modèles de toutes époques, alors que la marque Bédelia, une sorte de cyclecar en forme de tandem était représentée par 12 modèles venus de toute la planète sur les 19 encore existants…

Mais deux stands allaient faire le plein de visiteurs ; celui consacré aux Citroën carrossées par Henri Chapron, avec 18 modèles exposés  appartenant au même collectionneur, et celui de Lukas Huni qui avait pour l’occasion rassemblé une pléiade de Lancia Statos, Delta  Rally, ou 037, ainsi qu’une bonne partie de la gamme des années 50 à 60.

 

Ce fut au dire de nombreux visiteurs, un des meilleurs salons Rétromobile de tous les temps, tant les stands des collectionneurs ou des marchands y étaient particulièrement bien achalandés et extrêmement accueillants (à l’exception du stand ‘Sport & Collection, 500 Ferrari contre le cancer’)  

Max Girado, ancien commissaire priseur de RM/Sothebys Auctions avait décuplé la taille de son stand en y amenant une Maserati MC 12 Corsa, Mercedes AMG CLK GTR, Jaguar E-Type lightweight, deux Alfa Roméo Tipo 33 et bien d’autres voitures de rêves, son voisin, Grégor Fiskens affichait un large sourire avec ses deux Aston Martin DB4 GT (dont une Zagato), son Ferrari 250 GT Spyder California LWB, ou la Shelby AC Cobra pilotée en 1964 par Jack Sears ; pour ne pas faire pâle figure, il exposait également une Alfa Romeo Tipo 33.

Tradex Srl, situé à Bergame, exposait une étonnante Ferrari 308 GTB Carma FF Turbo (One Off), 275 GTB, Lancia Beta GR5 ainsi que deux Porsche Sport-Prototype et l’unique Ferrari 712 Can Am…

Une belle entrée en matière également pour Simon Kidston, présentateur officiel du Concours d’Elégance de la Viila d’Este, qui passe maintenant pour Le spécialiste de la Lamborghini Miura… en effet, sept Miura exposées dont deux SVJ et une Miura S ’Millechiodi’ à l’allure ultra sportive. Superbe stand et de bien belles découvertes.

 

D’autres véhicules moins ordinaires comme les chars Panzer et Pathon ou extra ordinaire comme le Berlier T100, le monstre des sables en ont impressionné plus d’un, les multiples boutiques de miniatures ou d’automobilia atteignaient le même objectif, faire rêver encore et encore…

 

© Bruno Dugauquier

 

 

A propos de l'auteur: