Goodwood Revival 2019

gbRoyaume-Uni  
Ambiance Goodwood Revival 2019.027.jpg

Retour sur le Goodwood Revival et son ambiance extraordinaire qui vous font revivre les années ’50 et ’60, un véritable retour dans la passé glorieux des grandes firmes automobiles britanniques, avec cette année, des parades spéciales consacrées aux 60 ans de la Mini (sous toutes ses formes),  la commémoration du RAC Tourist Trophy de 1959 et de l’incendie de l’Aston Martin DBR1 de Stirling Moss, un hommage à la firme Cooper Car Co LTD qui débuta sa carrière de constructeur automobile à la fin des années ’40 avec de petites Formules 3 de 500 cm3 , pour ensuite évoluer dans le championnat Formule 2 et F1 ; sans oublier bien sur les Austin Mini Cooper S, et comment ne pas évoquer la commémoration du D-Day et le défilé quasi ininterrompu de véhicules amphibies du débarquement, de Jeep Willys et autres engins militaires dont un chat Patton…sur transporteur.

Un week-end consacré bien sur aux traditionnelles courses historiques avec cette année une course dédiée entièrement à la Bentley Motors Company qui fête ses 100 ans, si les essais qualificatifs du vendredi avaient montré quelques belles passes d’armes entre certains concurrents ; la course se révéla moins animée, mais une belle démonstration quand même de vielles grands-mères de plus de 80 ans…

Des pilotes mondialement connus, notamment issus de l’endurance, comme André Lotterer, Nicolas Minassian, Jochen Mass, ou Romain Dumas étaient invités à se battre dans la course phare du week-end, la ‘RAC Tourist Trophy Celebration’ ; alors que le pilote de moto GP Dani Pedrosa participait, lui, au Barry Sheene Memorial Trophy, mais avec moins de succès qu’en Moto GP…

Les bâtiments du Earl Court Motorshow étaient cette fois-ci divisés en deux, l’une consacrée à la reconstitution du tournage du film ‘The Italian Job’, le braquage d’une banque avec l’évasion spectaculaire des voleurs dans les égouts de Turin… en Mini, et l’autre partie, beaucoup plus restreinte, réservée aux constructeurs ‘sponsors’ britanniques….

L’ambiance de ce Goodwood Revival reste sympathique, même si l’on peut regretter la présence de plus en plus de monde dans les allées devenues à certains moments de la journée, impraticables…On frôlait presque la saturation…

Plus d’informations sur https://www.goodwood.com/motorsport/goodwood-revival

© Bruno Dugauquier

 

A propos de l'auteur: