NG19_190123 _27351_RB.jpg

En 2019, le Rallye Neige et Glace c'est un programme de trois jours autour de Villard-de-Lans en Régularité ou en Randonnée. Pour sa deuxième année dans la région Grenobloise, les concurrents vont devoir effectuer 19 zones de régularité en Drôme, dans le Vercors ou encore en Chartreuse, le tout au volant d'automobile historique (1993 Max.).


Pour assurer la glisse et s'amuser sans contrainte, les concurrents vont également profiter d'une session quotidienne sur circuit de glace (Lans-en-Vercors et Chamrousse). Tous les soirs, place à la convivialité. En partenariat avec les producteurs de la région et les vins du Domaine Bertaud Belieu à Gassin c'est un pot de l'amitié qui attend les participants après chaque étape : parfait pour débriefer la journée autour des produits locaux ! NOUVELLE CATEGORIE : LA RANDONNÉE Sans chrono, seul le plaisir de conduire et découvrir un territoire compte. À leur rythme, chaque participant peut ainsi profiter d’une expérience unique et rouler sur les petites routes enneigées de la région grenobloise, tout en étant dans l'ambiance et la sécurité du Rallye. Choisir cette formule, c'est offrir une belle balade à son ancienne et signer pour une excellente école en vue d'une future participation en catégorie régularité ! Cinq équipages seront au départ dans cette nouvelle catégorie, dont plusieurs grenoblois et un équipage italien venant de San Remo. LA RÉGULARITÉ, CATÉGORIE PHARE DU RALLYE Plus de Zones de Régularité et moins de liaisons, tel est le programme de cette 65ème édition du Rallye Neige et Glace. Pour que l'expérience Neige et Glace soit la plus riche possible, en plus des massifs du Vercors et de la Drôme, l'organisation vous prépare des incursions dans le Massif de la Chartreuse et la Chaîne de Belledonne.


LES FORCES EN PRÉSENCE
Henri Pescarolo, Monsieur Le Mans, sera au départ du Rallye Neige et Glace pour la 15ème année consécutive, aux côtés du célèbre co-pilote de rallye-raid, quatre fois vainqueur du Dakar, Michel Périn. Fidèles parmi les fidèles, ils s'alignent une nouvelle fois avec une superbe Porsche 911 de 1975. Vainqueurs en 2018, l'ancien champion de France des rallyes sur terre Serge Garosi et sa compagne Valérie Fontaine viennent remettre leur titre en jeu dans leur Mazda 323 de 1987.
Les Belges qui ont souvent dominé l'épreuve sont également présents avec pour têtes d'affiche Marc Van Dalen et Dirk Van Rompuy, respectivement second et quatrième l'an passé. Avec des concurrents venant de France, de Belgique, de Suisse ou encore d'Italie, nul doute que ce 65ème Rallye Neige et Glace devrait réserver bon nombre de jolies surprises pour tous les passionnés de voitures anciennes.


LUNDI 21 JANVIER - ETAPE 1 : VILLARD-DE-LANS - CHÂTILLON-EN-DIOIS - VILLARD-DE-LANS

Neige, glace et grosse bagarre
Tracée sur 360 kilomètres entre le plateau du Vercors et le pays Diois, cette première étape du RALLYE NEIGE ET GLACE 2019 a tenu toutes ses promesses. Après quelques tours de chauffe tout en glisse sur le Circuit de Glace de Lans en Vercors, les équipages affrontaient les premiers obstacles du jour avant de gravir le célèbre Col de Menée garni d’une belle pellicule de neige et de glace. De quoi s’en donner à cœur joie avant le déjeuner de Châtillon-en-Diois. Servis en pousse-café, le Col de Pennes, sinueux à souhait, offrait du pilotage à revendre, avant le retour vers Villard-de-Lans via l’autre monument du jour, le Col de l’Echarasson, revêtu dans un épais manteau de brume. Dans ces conditions changeantes, le choix des gommes s’avère souvent crucial. A ce petit jeu, la Mini Cooper S n°25 de MARC AUGIS et RÉMY LEVILLAIN ont assuré le spectacle devant la Ford Escort RS2000 n°40 des Belges MARC VAN DALEN et JULIEN MINGUET. Ce soir, au terme des six premières ZR, ces deux équipages ne sont séparés que par 4 dixièmes de point. Troisième du jour, l’autre équipage belge KENIS/VANOVERSCHELDE (BMW 325 i n°54), novice sur l’épreuve, ne pointe qu’à 13 unités. En catégorie 4x4, ce sont DAVID MANEVAL et BENJAMIN CUOQ (BMW325 IX n°7) qui mènent la danse devant GAROSI/FONTAINE (Mazda 323 n°1) et THOREAU/THOREAU (BMW 325 IX n°2).


# UN CIRCUIT AU POINT. Des anciennes qui dansent sur la neige et la glace dès le lever du jour : le Circuit de Glace de Lans en Vercors a mis les équipages en jambes pour cette première étape. Cinq petits tours hors classement, mais comptabilisés dans un classement annexe accouchèrent de résultats particulièrement serrés. Premiers lauréats du jour avec seulement 6 points, les Belges RENÉ GEORGES et MARC SEVRIN (VW GOLF n°42) devancent la BMW 325 IX n°7 de DAVID MANEVAL et BENJAMIN CUOQ, auteurs du même score, mais bénéficiant de quatre roues motrices.


# PESCAROLO SANS CLOUS. Nombre de spectateurs avaient rallié le Circuit de Glace de Lans en Vercors pour suivre les arabesques de la Porsche 911 n°43 d’HENRI PESCAROLO et MICHEL PÉRIN. D’une maîtrise parfaite, la Porsche orange et noire se sortit parfaitement d’affaires, malgré que notre ‘Monsieur Le Mans’, n’ait pas chaussé de pneus clous avant de monter sur la patinoire...


# LA GRANDE VADROUILLE. Vainqueurs du prologue dimanche soir et donc premiers sur la route aujourd’hui, JEAN-FRANÇOIS GALLET et THIERRY PEDRENO se sont offert un beau détour dans la ZR2. Après avoir opté pour le mauvais embranchement, la BMW 325 IX n°7 près de 2 kilomètres de détour pour retrouver la bonne trace, concédant, au passage, plus de 300 points dans l’aventure...

# LA MINI FAIT LE MAXIMUM ! Belle surprise de ce début de rallye, la Mini Cooper S n°25 de MARC AUGIS et RÉMY LEVILLAIN a animé toute la journée. Vainqueurs des ZR2 et 3 (le tout sans pneus clous dans le Col de Menée !), le duo français, inscrit en moyenne basse, comptait plus de 7 points d’avance à l’heure du déjeuner. Seule une petite erreur dans l’avant dernier secteur du jour fit fondre leur petit capital... jusqu’à quatre dixièmes de point !


# PURÉE... L’ECHARASSON ! A l’heure d’aborder l’autre monument du jour, le Col de l’Echarasson : l’équipe d’ouverture composée de PATRICK et TOM ZANIROLI, annonça un épais brouillard. Pas de quoi impressionner GUINO KENIS, le pilote belge grand habitué des circuits et du rallye, qui signa son premier sacre partiel, sur cette épreuve et... dans une discipline qu’il découvre. Tout l’inverse pour son ami et compatriote DIRK VAN ROMPUY (Opel Ascona n°41), pourtant bien en rythme cet après-midi, avant de concéder quelques 78 points d’un coup dans la brume épaisse.


# DEMAIN : ON OUVRE POUR LES WRC ! Après une première ZR d'échauffement, les équipages traverseront le plateau du Vercors pour rejoindre la Drôme via le sublime Col de Rousset. La suite, ce sont deux régularités inédites, dont une par le Col de Carabès qui sera empruntée pour la première fois par les pilotes du WRC du Monte Carlo seulement quelques jours plus tard. Les Loeb, Ogier, Neuville et autre Tanak interrompront même, un temps, leurs reconnaissances afin de laisser passer la caravane du NEIGE ET GLACE. Le rallye effectuera ensuite une pause déjeuner au milieu des montagnes à Lus-la-Croix-Haute avant de repartir en direction de Chamrousse pour un premier passage sur cette piste superbe qui est à nouveau homologuée.

INTERVIEWS
Patrick Zaniroli (Organisateur) : « Nous avons vécu une première journée particulièrement intense avec de nombreux changements de revêtement et d’adhérence. Le brouillard dans l’Echarasson est, lui aussi, venu rebattre les cartes, tout en fin d’étape. Ce soir, les écarts sont minimes avec même du jamais vu à ce niveau en tête du classement où seuls 4 dixièmes de points séparent les deux premiers équipages. Demain, la journée s’annonce passionnante avec, notamment le passage inédit dans le Col de Carabès où nous ouvrirons la route pour les WRC qui y passeront en fin de semaine... »


Henri Pescarolo (Fra/Porsche 911 n°43) : « Comme toujours, ce Rallye Neige et Glace nous offre toute la palette des sensations. Je suis content de terminer honorablement cette première étape qui a été particulièrement changeante en termes d’adhérence. Je suis également heureux d’avoir accompli ce challenge physique et j’espère avoir été à la hauteur du niveau de mon excellent co-pilote... »

Marc Augis (Fra/MINI Cooper S n°25) : « Nous rêvions secrètement pourvoir lutter avec les meilleurs. Au terme de cette première journée nous sommes donc très heureux. Mon copilote a fait un travail extraordinaire. Après être venus en MG B, nous trouvions sympa de prendre le départ de ce Neige et Glace en Mini, vu le palmarès de cette voiture sur les rallyes alpestres hivernaux. »
Marc Van Dalen (Bel/Ford Escort RS2000 n°40) : « Nous avons pris énormément de plaisir tout au long de la matinée. Particulièrement sur le Circuit de Lans en Vercors et sans doute plus encore dans l’ascension du Col de Menée ! Cet après-midi s’est déroulée plus dans la gestion et la bagarre est très intense en tête de la course... »

MARDI 22 JANVIER - ETAPE 2 : VILLARD-DE-LANS - LUS-LA-CROIX-HAUTE - VILLARD-DE-LANS

Le suspense reste entier !

Du Vercors au Massif de la Chartreuse, en passant par le Drôme, la 2e étape du RALLY NEIGE ET GLACE s’est offert le panel complet et diversifié du pilotage et de la navigation pour une journée chargée en émotions et fertile en rebondissements. Ponctuant la matinée par le Col de Carabès, sous les yeux des pilotes WRC, venus reconnaître cette spéciale qui animera le Monte-Carlo dès vendredi, les équipages ont profité d’un déjeuner réparateur à Lus-la- Croix-Haute avant d’attaquer les ultimes ZR du jour et de gouter à la glisse totale sur le Circuit de Glace de Chamrousse. La lutte au couteau que se livrent les leaders depuis dimanche soir s’est prolongée tout au long de la journée. Et si, ce soir à Villard-de-Lans, ce sont les Belges GUINO KENIS et BJORN VANOVERSCHELDE (BMW 325 i n°54) qui remportent l’étape et s’emparent du même coup la tête du général pour 3 points seulement devant leurs compatriotes VAN DALEN/MINGUET (Ford Escort RS2000 n°40). Victimes d’erreurs de navigation, AUGIS/LEVILLAIN (Mini Cooper S n°25), leaders hier, se maintiennent néanmoins sur le podium provisoire. Idem en catégorie 4X4 où DAVID MANEVAL et BENJAMIN CUOQ (BMW 325 IX n°7) consolident leur première place au général avec 19 points d’avance devant GAROSI/FONTAINE (Mazda 323 n°1) et 80 points sur DANIEL et ALEXANDRE THOREAU (BMW 325 IX n°2). Mais tout pourrait encore basculer à la faveur d’une ultime matinée annoncée comme dantesque, ce mercredi, dans le Massif de la Chartreuse.


# LATVALA AU DÉPART ! Col de Carabès, en fin de matinée. Un rayon de soleil illumine ce rempart naturel surplombant la Drôme provençale. Jari-Matti Latvala est installé au volant d’une voiture banalisée. Après Loeb, Neuville, Ogier et Tanäk, le pilote finlandais est le dernier à s’offrir un tour de reconnaissance dans cette spéciale technique et bosselée qui agrémentera, dès vendredi matin, le Monte-Carlo, première manche du Championnat du Monde des Rallyes. Derrière le pilote Toyota ce sont bel et bien les équipages du Rallye Neige et Glace qui avalent les lacets étriqués de cette ZR complètement inédite et piégeuse avec quelques beaux passages verglacés tapis dans l’ombre...


# LA MINI PERD LA TÊTE. Après une première journée héroïque à bord de leur Mini Cooper S n°25, MARC AUGIS et RÉMY LEVILLAIN, les leaders de l’épreuve en catégorie historique, avaient passé la matinée à livrer bataille à leurs plus proches poursuivants. A coups de points... virgules l’écart à l’heure du déjeuner restait minime et laissait ouvert le champ de possibles. Malheureusement, trois erreurs de navigation successives dans la ZR11, puis une nouvelle erreur sur la liaison menant au circuit de Chamrousse leur fit prendre une avalanche de points et la tête du classement pour plonger à la troisième place.

# LA PEUGEOT DÉRÉGLÉE. Mauvaise surprise ce matin pour ERIC LESAGE et DAVID LORENTZ (Peugeot 504 Coupé n°56) victimes d’un dérèglement de visses platinées sur leur voiture. Heureusement l’intervention de la voiture balai et de l’équipe technique du rallye à l’heure du déjeuner, permit à l’équipage de poursuivre l’aventure.


# GEORGES, ROI DU CIRCUIT. Déjà vainqueur hier sur le Circuit de Lans en Vercors, les Belges RENÉ GEORGES et MARC SEVRIN (VW GOLF n°42) ont partagé l’enjeu (14 pts) du jour sur le Circuit de Chamrousse avec la Citroën CX 2400 GTI n°51 d’ALAIN CALLON et GÉRARD LAFAILLE, classé premier sur base de l’ancienneté. Au décompte des deux premières manches du Trophée Circuit, ce sont donc les Belges qui devancent leurs homologues français, PHILIPPE et KARINE APARICIO (GOLF GTI n°44) occupant actuellement la 3e place avant la manche finale, demain à Chamrousse.


# DEMAIN : BOUQUET FINAL EN CHARTREUSE. C’est en Chartreuse que se clôturera cette 65e édition du RALLYE NEIGE ET GLACE. Ceux qui estiment que la messe est dite pourraient bien être surpris car le programme qui attend les équipages est plutôt corsé. Jugez par vous- même : Col de Porte, Col de Marcieu et Bec du Margain... Ajoutez-y la neige qui devrait recouvrir les ZR d’un épais manteau blanc durant la nuit et vous aurez compris que bien des choses peuvent encore se passer avant l’arrivée à Chamrousse et un passage inversé sur le circuit de glace. Une raclette en guise de déjeuner devrait caler tout le monte avant le retour à Villard-de-Lans pour le podium final et la soirée de remise des prix...


INTERVIEWS


Patrick Zaniroli (Organisateur) : « Cette deuxième étape a tenu toutes ses promesses avec, à la clé, quelques beaux rebondissements sportifs. Le partage de la spéciale dans le Col de Carabès avec les organisateurs du Rallye de Monte Carlo s’est parfaitement déroulé. Aux classements, tant en deux roues motrices qu’en 4x4 les écarts restent minimes. De quoi nous offrir un final haletant sur les pentes du Massif de la Chartreuse où tout peut encore arriver. »


Guino Kenis (Bel/BMW 325i n°54) : « Ce NEIGE et GLACE est une belle découverte pour moi et, franchement, je ne m’attendais pas à me retrouver en tête dès le deuxième jour. Même si les organisateurs n’y peuvent rien, mais le manque de neige change un peu la donne. Avec 10 centimètres dans le col de Carabès, on aurait été nettement moins fiers ! Le circuit de Chamrousse était distrayant, surtout avec des pneus à l’agonie...»


Marc Van Dalen (Bel/Ford Escort RS2000 n°40) : « Il semble que nous étions en tête à l’heure du déjeuner, mais puisque nous nous tenons vraiment dans un mouchoir de poche, nous comptons 3 points de retard ce soir. Quoi qu’il arrive, cela va se jouer à très peu de choses demain matin. Cela nous change un peu de jouer le rôle des chasseurs... »

 

MERCREDI 23 JANVIER - ETAPE 3 : VILLARD-DE-LANS - CHAMROUSSE - VILLARD-DE-LANS

Van Dalen/Minguet et Maneval/Cuoq :
ÉTOILES DES NEIGES !


C’est sous d’épais flocons tombés depuis ce matin et sur un tapis blanc que ce 65e RALLYE NEIGE ET GLACE a rendu son verdict final au terme d’une ultime journée particulièrement animée par ce changement brutal de conditions météorologiques. Avec les quatre dernières ZR à parcourir en Chartreuse sur route blanche cette étape finale a réservé son lot de surprises et de rebondissements dans chacune des catégories. Et comme c’est le Circuit de Glace de Chamrousse qui s’érigeait en cerise sur le gâteau, la compétition parallèle pour les ‘pistards’, a, elle aussi, connu son lot de surprises. Au retour à Villard-de-Lans, à l’heure du verdict final, ce sont les Belges MARC VAN DALEN et JULIEN MINGUET (Ford Escort RS2000 n°40), deuxièmes l’an dernier, qui signent leur toute première victoire finale en catégorie Historique. Ils devancent leurs compatriotes GUINO KENIS et BJORN VANOVERSCHELDE (BMW 325 i n°54) de 23 points, tandis que les Français MARC AUGIS et RÉMY LEVILLAIN (Mini Cooper S n°25) complète le podium final. Du côté des transmissions intégrales, ce sont DAVID MANEVAL et BENJAMIN CUOQ (BMW 325 IX n°7) qui devancent de 16 unités SERGE GAROSI et VALÉRIE FONTAINE (Mazda 323 n°1), lauréats l’an dernier en Historique, tandis que DANIEL ET ALEXANDRE THOREAU (BMW 325 IX n°2) se hissent sur la 3e marche.


# ÉMOTION À L’ARRIVÉE. Partis ce matin avec 3 points seulement de retard sur les leaders GUINO KENIS et BJORN VANOVERSCHELDE et leur BMW 325i, MARC VAN DALEN et JULIEN MINGUET poussèrent leur Ford Escort RS 2000 dans ses derniers retranchements. Grand adepte de la glisse, le pilote bruxellois s’en donna à cœur joie dans les cols du massif de la Chartreuse. Habitué aux premières places, sans jamais avoir réussi à transformer l’essai en victoire finale, l’ancien directeur sportif du Team Kronos, deuxième ici même l’an dernier et lauréat de Boucles de Bastogne 2018, tenait avant tout à rendre un vibrant hommage à son ami Jean-Pierre ‘Jimpi’ Mondron, disparu voici bientôt trois ans...


# LA MINI N’ÉTAIT DANS LES CLOUS. En voyant la neige tomber par gros flocons avant le départ de cette ultime étape, MARC AUGIS et RÉMY LEVILLAIN (Mini Cooper S n°25) se disaient qu’il y avait sans doute encore un beau coup à jouer. Auteurs des meilleurs scores dans les eux premières ZR de la matinée, on les voyait fondre sur les hommes de tête. Malheureusement, des pneus aux clous trop rognés, les immobilisa trop longtemps dans le bouquet final du rallye. Une ZR courte, mais très enneigée, tout en montée... Les rêves de victoires s’envolaient, mais le podium final était, lui, bien assuré et leur valut le respect de leurs adversaires belges, nettement mieux armés pour affronter ce volet final.


# PESCAROLO, LA POISSE. Alors qu’ils effectuaient un sprint final de toute beauté, pouvant même laisser entrevoir une place sur le podium final, HENRI PESCAROLO et MICHEL PÉRIN (Porsche 911 n°43), décidément peu en veine sur ce RALLYE NEGE ET GLACE, ont dû renoncer in extremis sur ennuis électriques. L’équipage a rallié Villard-de-Lans avant même avoir pu disputer les deux dernières ZR du jour.


# 4X4 : GAROSI LOUPE LA PASSE DE DEUX. Dans la catégorie réservée aux transmissions intégrales cette troisième et dernière étape a tenu toutes ses promesses. Bien décidé à se lancer à l’offensive sur l’épais manteau neigeux, SERGE GAROSI et VALÉRIE FONTAINE (Mazda 323 n°1), lauréats du Neige et Glace en 2018 en catégorie Historique, ont livré une bataille sans merci aux leaders. Mais, en tête depuis la première étape, DAVID MANEVAL et BENJAMIN CUOQ (BMW 325 IX °7), visiblement très sereins et en totale maîtrise sur les routes enneigées, ont parfaitement maîtrisé leur sujet. Pas de faute, ou presque, pour cet équipage qui plaça le souci de la perfection, jusqu’à s’immiscer dans la lutte finale pour le Trophée des Circuits....


# CIRCUIT : AU COUDE-À-COUDE ! Des voitures en travers, des équipages en déroute : le troisième passage sur circuit, avec un tracé inversé à Chamrousse, a valu quelques belles frayeurs à certains. Et si, la plupart étaient là pour s’offrir le plaisir d’une ultime glisse sans pression, d’autres abordaient cet ultime exercice avec sérieux et application. Leaders du Trophée des Circuits jusque-là après ses victoires à Lans-en-Vercors et hier à Chamrousse, les Belges RENÉ GEORGES et MARC SEVRIN (VW Golf n°42) furent sans doute partiellement victimes des encombrements. Tout profit pour ALAIN CALLON et GÉRARD LAFAILLE (Citroën CX 2400 GTI), co-vainqueurs à Chamrousse hier, qui réussissent un copié-collé de leur score d’hier pour s’imposer, au final, devant les lauréats de la catégorie 4x4 MANEVAL/CUOQ.


INTERVIEWS


Tom Zaniroli (Organisateur) : « Ce 65e RALLYE NEIGE ET GLACE a tenu toutes ses promesses avec trois journées d’une compétition très animée dans le Vercors, le Diois et la Chartreuse. Malgré les conditions météo qui n’étaient pas toujours favorables, la lutte sportive est toujours restée intense, avec, bien évidemment une dernière journée merveilleuse agrémentée par de fortes chutes de neige. Sportivement le rallye a été indécis jusque dans les derniers kilomètres de ZR... Avec un circuit de glace programmé chaque jour, les équipages ont pu profiter au maximum des plaisirs de la glisse. Je tiens à remercier l’ensemble de équipages pour leur fidélité et j’aimerais également à les féliciter pour avoir terminé, dans des conditions extrêmes, notre rallye qui reste une référence en termes de difficultés. »


Marc Van Dalen (Bel/Ford Escort RS2000 n°40) : « La neige a été notre alliée ! L’année dernière nous avons tout perdu lors de la dernière ZR, cette année, nous gagnons tout lors de l’ultime étape. Cela faisait un petit temps que nous courrions derrière cette victoire. C’est chose faite et je tiens à remercier mon co-pilote et l’ensemble de mon équipe pour l’excellent travail. Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour mon ami et ancien associé Jean-Pierre Mondron à qui je tiens à dédier cette victoire... qui lui revient de droit, puisque c’est lui qui m’avait fait découvrir ce merveilleux rallye, voici quelques années... »


Guino Kenis (Bel/BMW 325 i n°54) : « J’ai pris énormément de plaisir dans une compétition sur une rallye que je découvre. Même si les chutes de neige de cette dernière journée étaient vraiment les bienvenues, elles ont été à l’origine de nos problèmes puisque nous avons effectué le mauvais choix de pneus, tant dans la première que dans la deuxième ZR du jour. A ce moment-là, il était trop tard pour réagir. Le mal était fait et Marc et Julien nous avaient déjà dépassé. Je tiens d’ailleurs à les féliciter pour leur belle victoire ! »