Ardenne Roads 53

Le week-end dernier a eu lieu la 20ème édition des Routes d'Ardenne. Après des années de départ d'un lieu fixe à Spa, le rallye s'est déplacé cette année vers un nouveau lieu. Le château de Jemeppe à Hargimont a constitué le cadre magnifique de ce rallye de classe. Jeudi après-midi, 1er juillet, les 70 concurrents étaient attendus pour le contrôle technique des voitures. Ils ont conduit un court prologue afin de déterminer les positions de départ pour le rallye du vendredi matin.

Le soir, un dîner de gala était organisé pour les concurrents dans la thématique "Goodwood".

Vendredi matin 2 juillet à 9h00 précise, la première voiture Pre War a démarré. Cinq minutes plus tard, les autres participants ont pris le départ, menés par l'équipe Eeckhout/Gistels, les meilleurs classés du prologue. Les voitures sont passées par Rochefort, Gedinne et Bièvre en direction de Bouillon où l'arrêt de l'après-midi a eu lieu à la brasserie Rochehaut. En court de route, rien que de beaux paysages et de beaux tracés. Toutes les routes n'étaient pas adaptées aux voitures de sport surbaissées, si bien que certaines voitures ont été endommagées ici et là.
Après l'arrêt déjeuner, nous avons continué via Paliseul, Libin et Nassogne pour revenir à Hargimont. Dans les environs de Paliseul, plusieurs concurrents ont manqué un virage à angle droit juste après une raide descente. La plupart d'entre eux ont pu poursuivre leur chemin, mais l'équipe Verelst/Caset s'est fait une petite frayeur avec sa Citroën DS 21 Short Body. Leur voiture est resté coincée sur le bas-côté. Même un a peiné à déplacer la voiture. Votre reporter a pu dégager la voiture avec des moyens plus lourds et la DS a pu continuer son voyage avec succès. Seuls les phares ont rendu l'âme. Pour le reste, la voiture n'avait aucun dommage visible.
A l'arrivée à Hargimont, la Porsche 911 Carrera RS de l'équipe Van Den Broeck/Bruynkens a également été fortement endommagée lors d'une collision avec un pilote local. Heureusement, il ne s'agissait que de dégâts matériels, mais suffisant pour empêcher l'équipe de commencer le samedi.  

Après une journée mouvementée, le classement provisoire désigna l'équipe Vandeputte/Vandeputte dans la Lancia Fulvia HF en tête du classement devant l'équipe Proot/Proot dans une MGB GT. Le soir, après une douche rafraîchissante, les participants ont pu profiter d'un "Grand Diner".

Samedi 3 juillet à 9 heures, la deuxième et dernière partie du rallye a eu lieu. Les voitures se sont rendues en direction de Dinant. Une fois encore, les routes menaient à des villages magnifiques et pittoresques. Malheureusement, une nouvelle collision a eu lieu sur le chemin, entre l'Austin Healey 1100/4 de l'équipe Haelvoet/Tyteca et un SUV local. Après avoir mesuré les dégâts et rempli le constat, ils ont heureusement pu poursuivre le rallye.
Pour le déjeuner, un arrêt a été fait au charmant et idyllique Prieuré d'Anseremme près de Dinant. Les voitures étaient disposées en cercle sur la grande pelouse. Un moment idéal pour prendre de belles photos et admirer toutes les voitures d'un seul coup d'œil.
Après avoir dégusté un bon déjeuner, les participants sont partis pour la dernière partie de la course en passant par l'ancienne gare de Ciney pour arriver au château de Jemeppe. Les participants y ont été accueillis avec un verre de champagne et un mot de bienvenue par l'organisateur.
Vers 17h00, l'événement a été clôturé par une courte réception et la cérémonie de remise des prix.

Les trois meilleures équipes de la 20e édition sont

1 VANDEPUTTE Vincent (BEL) / VANDEPUTTE Amy (BEL) dans une Lancia Fulvia HF 1970

2 CLOSJEANS Michel (BEL) / NOELANDERS Yves (BEL) Porsche 356 Pré A

3 DECREMER Michel (BEL) / LIENNE Patrick (BEL) Porsche 356 A

Dans la catégorie Pre Wars, la victoire est revenue à l'équipe NIJS William (BEL) / NIJS Ivo (BEL) dans une Riley Sprite 1937.

Malgré la pluie annoncée, les concurrents ont pu profiter du soleil qui a rendu les pistes parfaitement praticables. A part quelques accidents, on peut dire que la 20ème édition des Routes de l'Ardenne a été un succès. Le fait qu'il y ait eu moins de participants que les années précédentes est probablement dû à Covid-19.  

Texte et photographies : Dirk Ivens.