coupealpes07_1451

 

Liaison, Régularité, "Vitesse moyenne"

 

CoupeAlpes07_1598

En faisant abstraction du type de notes fournies par l'organisateur (et cela change à chaque secteur !), l'épreuve est une succession de secteurs, qui peuvent chacun être de trois sortes:

  1. Liaison: le temps disponible pour atteindre le fin du secteur est amplement suffisante pour ravitailler ou boire un coup.  Il faut tout de même y être à l'heure.
  2. Moyenne: une heure d'arrivée est fixée, et elle correspond à une certaine vitesse (45 km/h par example), mais on est seulement chronometré à la fin du secteur.  Dans ce genre d'étapes, on va généralement un peu plus vite pour engranger une petite marge de sécurité au-cas-où. Le navigateur a tout intérêt à noter sur un bout de papier bien visible (certaines feuilles de route le permettent) l'heure idéale d'arrivée, car une fois en vue du poste CH (Contrôle Horaire) de fin de secteur, le pilote va évidemment demander: "Je fonce ou j'attends".  Les pénalisations se font à la minute (c'est à dire que si l'heure idéale est 11h10m15s, on point sans pénalité de 11h10m0s jusqu'a 11h10m59s, et si on pointe à 11h12m5s on écope de 2 minutes de pénalités.
  3. Régularité (RT): içi, ce n'est pas une vitesse moyenne vérifiée uniquement à la fin, mais bien une vitesse constante qu'il faut maintenir tout au long du secteur (Ou d'une partie du secteur si indiqué).  C'est déjà bien plus compliqué, et l'organisateur va chronométrer les concurrents dans le plus grand secret (souvent juste après un virage) et va pénaliser chaque seconde d'avance ou de retard.  Un chapitre spécial est consacré au suivi de moyenne.
  4. RT version Jogularity: secteur de régularité pour lequel l'organisateur a préparé les temps de passage à tous les carrefours, ce qui facilite la vie du navigateur (pas besoin de tables de moyennes !)
    Voici un bel exemple lors des 12h de Huy, les temps sont mentionnés dans la colonne "Instructions".  En théorie, dans un secteur de régularité, c'est le navigateur qui devrait à chaque carrefour indiquer au pilote le temps idéal à la seconde près.  En pratique, le navigateur débutant se concentre sur le trajet, et donne un ordre d'accélérer ou ralentir à chaque kilomètre.
 

CH: la fin du secteur

La fin de chaque secteur est appelé CH (Contrôle horaire), et est matérialisé par deux panneaux distants de 50 mètres (environ).  D'habitude, ces panneaux représentent une horloge.

Si on est à l'avance, on attends bien sagement AVANT le premier panneau (Sur le bas-coté de la route, des retardataires pourraient débouler sans crier gare), car le commissaire va pointer l'auto dès le moment ou elle passe à hauteur du premier panneau.  On rentre alors dans le CH lors des premières secondes de la minute idéale.

Une fois dans le CH, on s'avance jusqu'à la hauteur du commissaire, et on lui tend la feuille de route.  Il y indique le temps d'arrivée, puis la remet immédiatement.  Pendant ce temps, le navigateur remet son trip et le chrono à zero.  L'équipage se remet en route sans tarder, pas le temps donc de vérifier si oui ou non on a pris des pénalités, et de toute façon, il est trop tard.

Il est à noter qu'a la fin de chaque secteur, les concurrents repartent sans devoir rattraper le retard s'ils avaient été pénalisés.  Ceci n'est vrai que pour les CH.  Par contre, les contrôle de Régularité (vitesse constante) étant secrets, il faut rattraper son retard pour pointer à zéro

Petite astuce: imaginons que l'heure idéale est en théorie de 11h10m15s, et devient donc 11h10m puisque l'on compte à la minute.  Si vous arrivez à 11h10m50s, vous n'avez pas de pénalité pour ce secteur, mais vous allez repartir pour le suivant avec 50 secondes de retard puisque l'organisateur compte à la minute et vous pointe donc au départ à 11h10m.  Le must est donc de remettre le chrono à zero au départ exact de la minute idéale d'arrivée.

Source Frédéric Siva - frederic.siva@gmail.com

 


CoupeAlpes07_1451