rim-wheel-mature-auto-oldtimer

Quel que soit le véhicule (utilitaire, camping-car, tourisme ou voiture ancienne…) que vous conduisez la bonne pression des pneus est celle préconisée par le constructeur du véhicule.

Image article pneus

Avantages et bénéfices d’une bonne pression

Il faut garder à l’esprit qu’une bonne pression améliore le confort de conduite, procure un rendement maximum en ce qui concerne la tenue de route, la consommation de carburant, la sécurité, le freinage, l’adhérence à la route et la charge. Une bonne pression, c’est aussi une conduite « éco-responsable », même au volant de votre voiture ancienne. Pour mesurer le niveau du gonflage avec la meilleure précision, l'utilisation de gadgets peut s'avérer utile, comme le contrôleur automatique de  pression des pneus (TPMS), qu’on peut trouver (tout comme les pneus) sur les sites tel que 123pneus.fr et bien d’autres.

Mesure de la pression

La bonne pression des pneus dépend de plusieurs facteurs : température du pneu, température  extérieure et, éventuellement, trajet qu’on envisage de parcourir. Il est bon de contrôler la pression chaque fois que vous passez à la pompe à essence pour rajouter du carburant ou au moins une fois par mois, car les pneus perdent constamment un tout petit peu de pression. Ne vous contentez pas d’une estimation à l’œil. Et lors du procéssus, n'oubliez pas de contrôler la roue de secours de temps en temps.

Habituellement, la mesure se fait à froid (le véhicule n’ayant pas roulé depuis au moins 2 heures). Si le pneu est chaud, il convient de surgonfler le pneu de 0,3 bar par rapport à la pression indiquée par le constructeur. Il en est de même si on envisage de faire un long trajet par autoroute. En hiver, c’est 0,2 bar qu’il y a lieu de rajouter. Le constructeur précise toujours deux pressions : pneus avant et arrière, véhicule en pleine charge et véhicule chargé normalement. Enfin, après contrôle de la pression, ne pas oublier de remettre le bouchon de la valve à sa place pour maintenir la valve propre. 

Pneus sous-gonflés et pneus surgonflés

En cas de pneus sous-gonflés, la sécurité du véhicule est affectée. En effet, la tenue de route du véhicule en virage devient moins précise. Surtout que les belles "anciennes" ne possède (pratiquement) pas de technologie pour vous informer. Le phénomène d’aquaplaning peut survenir facilement et les distances de freinage sont plus grandes. D’autre part, il faut s’attendre à une plus grande consommation de carburant. Au-delà de 0,5 bar de sous-gonflage, le pneu s’use plus vite (usure sur les côtés) et surtout, il y a surchauffe du pneu ce qui peut entrainer son éclatement à grande vitesse.

Avec un pneu surgonflé, c’est la partie centrale qui s’use rapidement. Comme pour un pneu sous gonflé, la tenue de route est affectée car la surface en contact avec le sol est réduite (moins d’adhérence). Il y a aussi usure prématurée des pièces de la direction et de la suspension. D’autre part, il faut absolument éviter de dégonfler un pneu surgonflé.   

Roulez prudemment!