FOTO4

Source: Isidoor Nieuwlandt

En 1964, l'américain John Shakespeare venda une cargaison de Bugatti pour le montant de $ 85,000.
C'était l'affaire du siècle!

Les accords entre les deux partis se sont négociés par voie aérienne. Le vendeur n'a jamais rencontré personnellement l'acheteur Fritz Schlumph.

FOTO3.jpg

Le train "Bugatti" quitta la gare de Hoffman, Illonois, en direction de Nouvelle-Orléans pour arriver quelques jours plus tard sur un cargo néerlandais à destination de Le Havre (FRANCE).
Au cours du déchargement Fritz Schlumph - l'inspirateur du Musée de l'Automobile à Mulhouse - fût présent au fouet pour garder les curieux à l'écart.
Les voitures se rendaient ensuite au nouveau musée sur des camions.

Malheureusement les usines de textiles de la famille Schlumph ont reçu un coup sévère dû à la crise et en 1976 la faillite a été déclarée. Fritz et son frère Hans ont été condamnés pour mauvaise gestion à de lourdes amendes et d'emprisonnement. En fin de compte aucun d'eux ne se trouvera réellement derrière les barreaux ...

Hans Schlumph décède en 1989.

Peu de temps avant sa mort en 1992 Frits fût une visite à "son Musée" à Mulhouse, qui depuis est bien connu sous le nom Musée National de l'Automobile.

La plupart des Bugattis y ont été restaurées ... et ... demeurent actuelement une « bonne vie ».

John Shakespeare a été retrouvé en 1975, mort dans la cave de sa villa. A l'âge de 69 ans, le célibataire était menotté et avait reçu une balle dans la tête ....