Formule Junior. ..jpg

Le circuit de Laguna Seca en Californie était à nouveau le théâtre de joutes sportives, les 19 et 20 aout derniers, avec également une exposition commémorative des soixante années de courses sur le circuit rendu célèbre par son ‘Corkscrew’ ou ‘Tire Bouchon’ en français, un virage qui en fait encore frémir plus d’un.

Les voitures les plus représentatives de chaque décennie y étaient exposées ainsi que la Yamaha de Wayne Rainey. A la fin des années 50, c’est la Ferrai 500 TR qui régnait sur la piste, ainsi que la Porsche 356, ensuite dans les ’60, la Shelby King Cobra convoitait les premières places. Porsche a obtenu de nombreux succès à Laguna Seca avec le modèle 917/30 ou 962 dans les années ’70 et ’80, l’Indy Cart également quand le circuit était homologué, ou les Trans-Am avec les Mustang Boss 302, les reines de Laguna Seca…

 

Coté courses historiques, une ‘pré-réunion’ était organisée  le week-end précédent, avec un peu moins de voitures en action, mais toujours autant d’engagement de la part des pilotes…

Les jeudi et vendredi sont réservés aux essais et qualifications, le samedi, 8 courses le matin ainsi qu’une deuxième manche l’après midi avec les voitures du groupe A dont les bolides du championnat IMSA GTP de 1981 à 1991 ou celles de années 73 à 81 ; de loin les plus spectaculaires.

Le dimanche, mais là les média sont moins nombreux en raison du Concours d’Elégance de Pebble Beach, sept courses du groupe B se déroulent tout au long de la journée, également en deux manches.

D’années en années, les engagés ne varient pas beaucoup et en cette année du 70ème anniversaire de Ferrari, les voitures italiennes avaient presque toutes désertées Laguna Seca pour s’exposer au Fairway One de Pebble Beach ; dommage, une course de Ferrari aurait été bienvenue…

Plus de résultats sur http://www.mazdaraceway.com/rolex-monterey-motorsports-reunion

 

 

© Bruno Dugauquier