affiche660-445

 

 

affiche660-445

 

Dimanche 17 avril - L'image du jour

La Défense, le Trocadéro, les Tuileries et le Grand Palais. Autant de célèbres places parisiennes qui, au cours des vingt-quatre dernières éditions, ont accueilli le Tour Auto avant que ses concurrents, toujours plus nombreux, s’élancent sur les routes de France sur un parcours tous les ans renouvelés depuis la 1ère édition de 1992.
 
Pour la 25ème édition, elles étaient 237 machines, aux carrosseries parfaitement lustrées et aux mécaniques finement préparées, exposées ce lundi, veille du grand départ en direction de la Croisette cannoise, sous la nef du Grand Palais. Un lieu dont l’architecture fastueuse de pierre, de métal et de verre, a conquis le cœur de millions de visiteurs et de nombreux organisateurs. Théâtre du tout premier Salon de l’Automobile en 1901 et jusqu’en 1961, on ne compte plus les expositions à se disputer ce lieu d’exception, écrin idéal pour mettre en valeur objets d’art, défilés de mode et… voitures de collection. A l’honneur lors de cette édition Anniversaire, les voitures qui ont fait la légende du Tour : Ferrari 250 GT Tour de France, Jaguar 3,8 l MKII, Ligier JS2 … Et de nombreux autres joyaux de la production automobile mondiale. Américaines, anglaises, germaniques, italiennes et françaises, rangées par marque et modèle, ont ravi le public toute la journée, puis les invités de la soirée. Soit dix mille passionnés d’automobiles historiques à profiter de cette exposition éphémère.
 
Cette journée dédiée également aux vérifications techniques et administrative était l’occasion de nombreux moments de partage entre les partenaires, les concurrents, le public et les médias venus nombreux. A partir de 11h30, sur l’Espace BMW (partenaire officiel automobile), était présentée par Serge Naudin (Président du Directoire de BMW Group France) la BMW M4 Tour Auto Edition limitée à 5 exemplaires, stationnée aux côtés de la 3.0 CSL Hommage R Concept et d’une 3.0 CSL 1973, en présence des ouvreurs et champions de rallye Ari Vatanen & François Chatriot, ambassadeurs de la marque. Patrick Peter, l’organisateur du Tour enchaînait, rappelant les éditions passées et la dimension croissante de l’évènement au fil des éditions. Didier Papaz (Président Directeur Général d’Optic 2ooo) et Yves Guénin (Secrétaire Général d’Optic 2ooo) présentaient le partenariat de la longue date avec le Tour Auto Optic 2ooo et les montures officielles de la course Optic 2ooo. Venait ensuite le tour de Ludovic Le Boeuf (Président Directeur Général d’Alain Figaret) de dévoiler la Veste ‘‘Trophy’’ remise ensuite à chaque vainqueur de catégorie de l’édition 2015. Et de remettre également aux participants du Tour 1992 inscrits cette année une veste édition 2016 personnalisée. Chronométreur officiel de la compétition, Zenith présentait sur sa boutique la montre El Primero Chronomaster 1969 Tour Auto Edition, série limitée à 500 exemplaires. En début d’après-midi, Ferrari South West Europe dévoilait pour la première fois en France la GTC4 Lusso, le nouveau V12 quatre places, quatre roues motrices et directrices du Cheval Cabré.
 
Cette première journée se clôturait en soirée par le traditionnel cocktail du Tour Auto Optic 2ooo. Une soirée durant laquelle, concurrents, partenaires et personnalités de marque se retrouvaient pour échanger sur leur passion commune de l’automobile. Cette année, Charlotte Rampling, Gaspard Ulliel, Kad Merad, Cyril Lignac, ou encore les pilotes Jacques Laffite, Jean Ragnotti et Jean-Eric Vergne étaient au rendez-vous au Grand Palais.
 
Demain (mardi 19 avril), dès les premières heures de la matinée, les concurrents quitteront cet écrin d’exception pour rejoindre le Château de Courances, lieu du départ officiel du rallye à partir de 7h30. Puis, ils se rendront à l’Abbaye de Fontenay pour déjeuner avant d’en découdre sur le circuit de Dijon-Prenois. La première étape s’achèvera à partir de 18 heures au Palais des Congrès de Beaune.

Lundi 18 Avril Epreuve #1 Paris-Beaune

 

 

Mardi 19 Avril Etape 2 Beaune - Lyon

Après avoir illuminé les yeux des dix mille passionnés venus au Grand Palais les admirer, les 237 voitures historiques inscrites à la 25ème édition du Tour Auto Optic 2ooo ont quitté leur écrin de verre pour prendre la route en direction de Beaune, première ville étape de l’épreuve.
 
Au programme de la journée, un départ aux aurores de Paris pour rejoindre le Château de Courances où était donné le départ officiel. Un passage dans la ville de Sens, puis la première épreuve spéciale longue de neuf kilomètres (Sens-Les Gaillards) se déroulait sur route fermée. Toujours très attendue, cette première confrontation avec le chronomètre a vu le vainqueur de l’édition 2015, Jean-Pierre Lajournade, imposer sa Jaguar Type E devant l’AC Cobra de Ludovic Caron et la Lotus Elan de Damien Kohler.
 
Après l’effort venait le réconfort d’un déjeuner organisé dans l’Abbaye de Fontenay fondée en 1119 et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Des lieux qui inspirèrent de nombreux tournages de films à l’instar d’Angelique Marquise des Anges ou Cyrano de Bergerac. Un décor qui sied à l’esprit du Tour Auto et qui fut ô combien apprécié par les concurrents. Une fois ce site d’exception visité, le peloton prenait la direction du circuit de Dijon-Prenois pour disputer les premières courses de l’édition 2016. L’occasion également de constater l’avancement des travaux entrepris dans la rénovation de cette piste qui fut le théâtre de nombreuses courses d’anthologie. Se souvenir du Grand Prix de France de 1979 et du duel entre René Arnoux et Gilles Villeneuve. De joutes, il était également question cet après-midi entre Lajournade et Caron, ce dernier remportant la course et revenant à seulement deux secondes de son adversaire au classement général VHC de la première étape.
 
Cette première journée ensoleillée s’achevait au Palais des Congrès de Beaune à l’issue d’une première étape longue de 454 kilomètres. Demain, mercredi, les concurrents prendront la direction de Lyon avec des courses sur le circuit de Bresse dès 9h00, puis deux épreuves spéciales. Soit une deuxième étape de 320 kilomètres.

 

3ème ETAPE - LYON / VALENCE - 21 Avril

C’est en leader provisoire de la 25ème édition du Tour Auto Optic 2ooo que l’équipage Jean-Pierre Lajournade/Christophe Bouchet sur sa Jaguar Type E a quitté le parc fermé de Lyon ce matin pour partir en découdre dans les trois épreuves spéciales prévues lors de cette troisième journée, synonyme de mi-parcours de l’édition 2016. Objectif : rallier la ville étape de Valence en étant parvenu à augmenter son avance sur ses deux plus sérieux poursuivants au classement général : le duo Ludovic Caron/Charles de Villaucourt (Shelby Cobra 289) pointé avec 37 secondes de retard et Shaun Lynn/Kevin Kivlochan (Shelby Cobra 289) avec 59 secondes;
 
Au programme, passage dans la Haute-Loire, puis en Ardèche, avec la traversée du Parc du Pilat jusqu’aux Monts du Velay en franchissant au passage le point culminant de cette 25ème édition : le Col de la Charousse situé à 1241 mètres. Première épreuve spéciale du jour, Rive de Gier (11,8 km) proposait une route propice à la performance avec un profil rythmé sur une chaussée relativement large en pente douce et régulière allant en se rétrécissant dans la seconde partie. Un terrain où Ludovic Caron s’imposait en reprenant 3 secondes à Jean-Pierre Lajournade qui concédait la 2ème place à la Jaguar sœur de Thomas Leriche/Hugo Payen. Shaun Lynn terminait quant lui 19ème à 47 secondes du leader. Les concurrents s’élançaient ensuite, en fin de matinée, dans la célèbre spéciale de Saint-Bonnet-Le-Froid (12,8 km), jadis haut lieu du rallye Monte-Carlo, qui a rassemblé aujourd'hui de nombreux passionnés et nostalgiques. L’occasion pour Jean-Pierre Lajournade de donner la réplique à son adversaire et de remporter l’épreuve avec 4 secondes d’avance sur Andrew Smith (Ford GT40) et 13 secondes sur Ludovic Caron (Shelby Cobra 289).
 
Le peloton faisait ensuite halte pour déjeuner au Château de Gourdan, bâtisse construite au milieu du 18ème siècle sur les murs d’une ancienne place forte. L’occasion pour de nombreux équipages de partager les émotions de la compétition vécues plus tôt dans la matinée. Enfin, pour clôturer cette troisième étape du Tour, les concurrents se retrouvaient dans le Vercors au départ de la 3ème épreuve chronométrée : Bouvante en Royan (9,3 km), bien connue des rallymen. L'occasion pour l’équipage britannique Andrew Smith/James Cottingham (Ford GT40), qui s’était déjà illustré dans la spéciale précédente, de s’imposer pour la première fois depuis le départ, distançant la Jaguar Type E de Lajournade de 8 secondes et la Shelby Cobra de Caron de 12 secondes. A l’arrivée au Parc fermé de Valence situé sur l’Esplanade du Champ de Mars, Jean-Pierre Lajournade et son équipier pouvaient se féliciter d’avoir atteint leur objectif et de compter désormais 51 secondes d’avance sur leur principal rival au classement général. Shaun Lynn pointant désormais à 2 minutes 54, rejoint avec le même écart sur le leader par l’équipage Thomas Leriche/Hugo Payen très en verve lors de cette troisième étape.
 
Demain, ce sont les plateaux 1 & 2 de la catégorie Régularité qui s’élanceront les premiers sur les routes de la quatrième étape longue de 414 km, avec deux épreuves spéciales et des courses sur le circuit de Lédenon, qui emmènera le peloton du Tour Auto Optic 2ooo au bord de la Méditerranée avec une arrivée à Marseille sur l’Esplanade du MUCEM.

 

 

 

4ème ETAPE -  VALENCE / MARSEILLE - 22 Avril

Quatrième et déjà avant dernière étape de la 25ème édition du Tour Auto Optic 2ooo. Au programme de cette nouvelle journée longue de 414 kilomètres, un dernier passage sur les hauteurs de l’Ardèche pour entamer la matinée avec la plus longue épreuve spéciale du rallye : Le Moulinon. 16,3 kilomètres de route serpentant en fond de vallée. Un parcours qui a, de toute évidence, réussi à l’équipage Jean-Pierre Lajournade/Christophe Bouchet en tête du Tour Auto depuis le premier jour. Une nouvelle fois, leur Jaguar Type E s’impose avec 12 secondes d’avance sur la Ford GT40 de Andrew Smith/James Cottingham et 21 secondes sur la Shelby Cobra de Ludovic Caron/Charles de Villaucourt.
 
Puis, le peloton prenait la direction du Sud pour découvrir le charmant village de Bouchet (Drôme) et déjeuner dans une ancienne abbaye cistercienne de femmes érigée en 1150 par le Prince d’Orange. Devenue plus tard usine de textile, puis cave de vieillissement pour les meilleurs vins des Côtes du Rhône, la bâtisse a réintégré le patrimoine communal depuis 2005. Après avoir goûté la beauté des lieux et une tasse de café, les concurrents reprenaient le volant en direction de Nîmes pour la dernière épreuve spéciale de la journée : Saint-Victor-la-Coste (7,1 km). Un exercice court réclamant néanmoins la vigilance du pilote sur une route assez bosselée, synonyme de nouvelle victoire pour le duo Lajournade/Bouchet qui parvenait à grignoter 4 secondes supplémentaires sur Caron/de Villaucourt et Smith/Cottingham (ex aequo).
 
C’est avec une avance de 1 minute 16 au classement général provisoire sur la Shelby Cobra de Caron que la Jaguar Type E de Lajournade entrait en piste sur le circuit de Lédenon qui n’avait plus accueilli le Tour Auto depuis longtemps. Sur un terrain qui, depuis le début du rallye, profite davantage aux performances des Shelby Cobra, c’est presque logiquement que la victoire revenait à celle du Britannique Shaun Lynn qui s’imposait devant celle de Caron, talonnée de près par la Jaguar de Lajournade qui ne concédait finalement qu’une seconde.
 
Ainsi, la Jaguar Type E de Lajournade/Bouchet rejoignait Marseille (ville d’arrivée de l’édition 2014) et passait sous l’arche d’arrivée érigée sur l’Esplanade du MUCEM en bordure de Méditerranée en ayant encore accru son avance à l’issue de cette quatrième et avant-dernière étape.
 
Dans les groupes Compétition G & H, ce sont les équipages Arnaud Gauduel /Alexandre Delaye (BMW 2800 CS) et Florent Jean/Philippe Talabard (Ferrari 308 Gr.IV Michelotto) qui pointent en tête de leur classement respectif. Quant classement de la catégorie Régularité, les trois premiers se tiennent en trois secondes. Les Alpine Renault A110 1600 S de Georges Henri Meylan/Julien Stervinou et Jean-François & François Nicoules menant devant la Ferrari 250 GT Lusso de Eric Hamoniau /Arnaud Dernoncour.
 
Demain, la caravane du Tour Auto Optic 2000 prendra la route pour la dernière étape. Destination finale : Cannes et sa célèbre Croisette après une journée particulièrement longue puisqu’elle comptera 421 kilomètres avec trois spéciales (dont les deux dernières dans la nuit de samedi à dimanche) et des courses sur le circuit Paul Ricard qui accueillera également les concurrents pour le déjeuner.

 

 

 

étape #5 Marseille-Cannes