Essen Techno Classica 2016 11

C’est avec précisément 201.034 visiteurs que le salon Techno Classica a fermé ses portes ce dimanche soir à Essen. Le plus grand salon européen fait à chaque fois le plein de visiteurs, de marchands de voitures de collection, les clubs sont également présents ainsi que tous ce qui touche de près ou de loin à la restauration des automobiles anciennes et Youngtimer. Accessoires vestimentaires, Miniatures de toutes échelles ou librairies agrémentent aussi les allées du salon.


Les constructeurs automobiles allemands comme Mercedes-Benz, qui occupe toujours le hall 1, BMW/Mini/Rolls Royce, occupant le hall 12, ou le groupe Volkswagen dans le hall 7 attirent toujours la foule.


   Mercedes-Benz présente, dans le hall 1, son nouveau cabriolet de luxe de la Classe S – parmi une sélection de modèles décapotables ayant écrit des chapitres de l’histoire de la marque de Stuttgart. La société Daimler AG expose au total onze voitures à l’emblème de l’étoile dotées d’un toit ouvrant en toile – depuis la Mercedes-Benz 500 K Spezial Roadster jusqu’au cabriolet au toit en forme de pagode de la série W 111, en passant par la 300 SL.


   BMW fête ses 100 ans et expose un impressionnant panel de véhicules issus du Musée de Munich. Les modèles 328 Roadster, 507 ou M1 en ont fait rêver plus d’un…                                                                                                                                                           
 Le thème général de la marque Audi dans le grand stand Volkswagen du hall 7 s’intitule sobrement ‘Raretés‘. Un prototype de moto conçu par Audi, un autre prototype pour le rallye, le Spyder Quattro ou le Concept Avus complétaient la liste.


   Autostadt occupe également le même hall puisqu’il est la vitrine de prestige du groupe VW. Une Bugatti Type 35 T ; une Bentley EXP2 de 1921, victorieuse aux 2 x12 Heures de Brooklands, ainsi qu’une voiture de chaque marque pour illuster l’importance du groupe Volkswagen. De la voiture dite ‘populaire’ avec Skoda, à la plus sportive Lamborghini qui fête les 50 ans de sa Miura.


    Ford participe de nouveau aux 24 Heures du Mans, cette année 2016, exactement 50 ans après la triple victoire remportée à la compétition de 1966 par sa légendaire GT40. Malheureusement, ce sont deux répliques de Ford GT40 qui commémorent cette victoire, accompagnée, il est vrai, d’une Ford GT40 Street version, originale cette foi-ci. Cet exemplaire qui officie comme Pace Car lors des courses du Goodwood Revival.


   Opel consacre son stand à l’Opel GT, du prototype à la dernière petite bombe présentée à Genève, la New Opel GT Concept.


   Alfa Romeo présente sa nouvelle Giulia ainsi que des modèles historiques, comme l’Alfa Romeo 1900, les premières Giulia et celles qui ont suivi, un Duetto Spider, une GTA et un 156, tel qu’il a participé à l’ITC (Championnat du monde des voitures de tourisme) de 1996.


   Fiat dévoile la nouvelle 124 Spider, dont ce sera la première en Allemagne. 50 ans après le lancement de la production du modèle culte qu’est devenu ce Spider historique, le constructeur turinois en présente le tout dernier descendant (sur base de la Mazda Mx5). La version Abarth figure également au programme.


   Jaguar et Land Rover résident comme toujours dans le hall 2. Le constructeur anglais a prévu l’exposition inédite du modèle XJ-S de compétition.


Dans le hall 6, une exposition retraçait les heures de gloire de la Mille Miglia de l’année 1955, deux Maserati, (une 300 S et une 150/200 S), la célèbre Mercedes 300 SLR Roadster de Fangio, une Porsche 550 RS Spyder, une Fiat 8V Elaborata Zagato, une Lancia B 20 GT et inévitablement une Ferrari 750 Monza pour retracer cette année marquée par la victoire de Sir Stirling Moss et Jenkinson sur MB 300 SLR N°722 en 10h07min48cent. Record inégalé…


© Bruno Dugauquier