Villa_D_Este_2015_006

L'un des plus anciens Concours d'Elégance de la planète vient de s'achever sur les rives du Lac de Côme, en Italie, honorant  tout particulièrement Clive Beecham et sa Ferrari 166 MM Touring Barchetta. Cette Ferrari qui fût longtemps la propriété de feu Jacques Swaters allait se voir décerner la Coppa d'Oro samedi soir, après les ultimes délibérations du jury

Tout avait commencé le vendredi par les vérifications techniques. Sous les yeux scrutateurs des représentants de la FIVA, chaque participant allait recevoir le petit autocollant siglé Villa dEste à apposer sur le pare brise de son automobile, donnant ainsi droit de participer au fameux concours. Certains allaient ensuite répondre favorablement aux sollicitations  de quelques photographes en mal de séance photo, il est vrai que les lieux sont propices à ce genre d'exercice.

Le beau temps était de la partie et le contrôle technique allait se poursuivre tout au long de la journée. Après de nouvelles séance photo, les belles mécaniques rentraient au bercail, dans le parking sous terrain de la Villa dEste, pour ne plus en bouger jusqu'au petit matin suivant.

Samedi matin, les moteurs vrombissaient déjà à l'arrivée des premiers journalistes, mais il faudra encore attendre patiemment avant de pénétrer dans ce lieu magique et féerique. Les voitures se plaçaient dans les allées du Grand Hôtel, tantôt sur les pelouses ou dans une cour intérieur en fonction de la classe à laquelle elles appartenaient.

Les classes A et B étaient majoritairement réservées aux voitures davant guerre, pour célébrer lannée de création du concours, 1929. On y découvrait les stars de la belle époque quétaient les Alfa Roméo 8C 2300, Isotta Fraschini, Pierce Arrow, Lancia ou Mercedes-Benz. La classe C honorait les 90 ans de la Rolls Royce Phantom avec six modèles exposés. La Classe D regroupait les carrosseries spéciales crées pour Ferrari, Jaguar, OSCA, Pegaso, ou Alfa Roméo, alors que dans la Classe E, les gentlemen drivers  étaient  mis à lhonneur au travers des Ferrari 166 MM, Berlinette Tour de France, Berlinetta Passo Corto, Pegaso, Maserati et Fiat Ottovu.

La classe F, intitulée Hollywood sur le Lac, mariait avec brio la démesure hollywoodienne et le charme à litalienne ; la Ferrari 250 GT Spider California côtoyait  une extraordinaire Alfa Roméo 6C 2500 S Cabriolet ainsi qu'une surprenante Lancia Aurelia B52 du même carrossier, ou une Pegaso Z102 Cabriolet Saoutchik.

Dans la Classe G, les anglaises étaient particulièrement bien représentées. Rolls Royce avec une Camargue et un cabriolet quatre portes, une Aston Martin DB5 Volante, ou une très rare Panther 6 et la seule italienne, une Ferrari 365 GTS/4 Daytona Spider.

La classe H mettait en valeur la vitesse, maintenant démodée, mais plus que célébrée dans les années 70 au travers des Lamborghini Miura et Countach, BMW M1, Porsche 911 ou lultra confidentielle AMX/3 conçue par Bizzarrini.

Dernière Classe, I, opposaient trois italiennes et non des moindres, (Maserati Birdcage, Dino 206 S, Lancia Stratos) à une australienne représentée par McLaren.

Ces sculptures en mouvement défilaient vers 14h30 devant le Grand Hôtel de la Villa dEste, comme à la belle époque, et tous les participants avaient droit aux applaudissements des nombreux invités. Au terme du défilé, la Coppa dOro était attribuée à Clive Beecham pour la présentation de sa Ferrari 166 MM Touring Barchetta de 1950. Cette voiture avait été spécialement réalisée pour Gianni Agnelli ancien patron de la FIAT.

Le lendemain, les grilles de la Villa Erba souvraient au grand public qui pouvait choisir son coup de cur. Exposées également la veille, les Concept Cars  attiraient les regards mais parmi ceux-ci, la Bentley EXP 10 allait emporter le trophée du meilleur design.

Comme chaque année, BMW Group Classics est le principal sponsor ; une exposition consacrée aux 40 ans de BMW Art Cars de la marque occupait une des grandes salles dexposition, rassemblant la BMW 3.0CSL décorée par Alexander  Calder, la 3.0 CSL Millimètre de Frank Stella, la M1 dAndy Warhol, la 320i de Roy Lichtenstein et la M3 GT2 de Jeff Koons. Le constructeur bavarois en profitait également pour dévoiler un concept car en hommage à la célèbre 3.0 CSL Batmobile, comme il l'avait fait il y a quelques années avec la M1 Hommage, tout simplement spectaculaire

© Bruno Dugauquier