Mille Miglia 2012_032

Pour sa trentième édition historique, la Mille Miglia n'a pas failli à sa réputation. Belles mécaniques, parcours inédits reprenant quelques routes de l'époque, étapes spéciales chronométrées sur des chemins de terre en ont fait une édition mémorable.

Tout à commencé le mercredi 16 mai par des vérifications techniques, une fois la voiture acceptée par l'organisation, (et il y avait encore une fois beaucoup plus de demandes, 446 exactement pour les 375 places attribuées), elle doit passer une sorte de contrôle technique pour être admise par la fédération de véhicules anciens. C'est l'occasion idéale de découvrir l'ensemble du plateau, (historique et Ferrari Tribute) et ainsi de voir si un thème plus précis a été choisi. Cette année il semble que la marque Cisitalia a été mise à l'honneur avec une dizaine de voiture, Cabriolet 202 SC, Spider Nuvolari ou coupé Stabilimenti et Pinin  Farina, les BMW 328 Roadster, Mercedes 300SL et Porsche 356 y sont également en nombre, sponsor oblige.

La journée de Jeudi débute par la présentation des voitures au public ainsi que l'arrivée de la marraine de la course, ce qui provoque souvent une petite émeute parmi les journalistes présents.

D'autres invités comme Stirling Moss, toujours détenteur du record en un peu plus de dix heures, (mais c'était là une autre époque), ou Norman Dewis, qui a entre autre développer le prototype  Jaguar XJ13,  ainsi que des célébrités comme Jochen Mass sur Mercedes 300 SLR ou Patrick Head sur Jaguar C-Type, et notre star nationale Jackie Ickx.

Le soir, le départ de la première étape est donné aux 375 concurrents pour rejoindre Ferrara. La première voiture y est attendue pour minuit quinze.

La deuxième étape conduit les participants de Ferrara au stade Olympique de Rome, vers 21 h00, après des étapes chronométrées de San Marino ou Pieve San Stefano, ou une côte a donner du fil à retordre à certains concurrents qui ont pu compter sur la bravoure de quelques spectateurs….

Le retour vers le nord se fait le samedi dès 6h30 pour arriver à Brescia vers 22h00. La aussi des étapes de liaison sont entre coupées d'étapes chronométrées comme Bivio Radicofani, ou les chemins caillouteux de Pieve A Salti non loin du col de la Futa. La traversée de Sienne  ou de Florence sont toujours un grand moment de ferveur pour le public, alors que vers 18h00, une dernière spéciale est organisée sur le mythique circuit de Fiorano. Les photos y étaient malheureusement interdites.

Mille six cent kilomètres parcourus à bord de ces voitures pour la plupart légendaires reste quand même un exploit remarquable pour ces gentleman drivers,… Chapeau bas messieurs dames.

Les vainqueurs de cette 30ème édition furent l'équipage Scalise/Claramunt venu d'Argentine.

Rendez-vous l'année prochaine pour une nouvelle édition.

Plus de renseignements sur www.1000miglia.eu/inglese

 

© Texte et photos : Bruno Dugauquier