dsc_0304

Une belle aventure : Dupont et Dupond au 4L Trophy !

Depuis 2005, je travaille comme conseiller « auto » pour la société Moulinsart, détentrice des droits sur l’œuvre d’Hergé. A ce titre j’ai déjà organisé plusieurs expositions sur le thème de « Tintin & les autos » (Bruxelles, Barcelone, Namur…) et les rallyes « Tintin » et « Journal de Tintin ».

Il y a quelques mois, Moulinsart me demanda de recevoir deux jeunes étudiants Anatole Fromont et Jean-Sébastien de Halleux. Leur imagination n’ayant d’égal que leur culot, ils avaient en effet, fait valoir leur numéro de concurrent pour tenter d’obtenir le soutien de Moulinsart : 777, ou 7-77, ou encore de 7 à 77 ans !

 

DSC_0304

Le rôle qui m’était alloué, était celui de « cuisiner » ces deux jeunes, pour connaître les détails de leur projet, leurs motivations, et surtout leur sérieux.

Je fus vite convaincu de la consistance de leur équipage, et recommandai vivement à la société bruxelloise de leur faire confiance.

Le résultat s’avéra dépasser les  espérances des deux jeunes, puisque leur 4L (baptisée depuis lors « Milou » !) fût décorée avec le logo du Musée Hergé et avec les deux Dupont sur les flancs gauche et droit !

Il s’agit bien là d’une exception dans la communication du musée, mais le côté sympathique de l’opération n’a pas échappé aux observateurs et aux médias !

Ils portent également, à mon initiative, les couleurs de la célèbre Ecurie Toison d’Or, qui fût l’une des plus fameuses écuries belges, dont les plus grands pilotes belges défendirent les couleurs autour du Monde (P.Frère, Lucien Bianchi, Olivier Gendebien, Georges Harris, Georges Hacquin, Christine Beckers etc…).

Les Dupondt sont partis ce 12 février pour Marrakech en emportant des bics, des cahiers et d’autres cadeaux destinés aux enfants marocains. Vous pouvez suivre leurs aventures sur leur page Facebook (https://www.facebook.com/duponddupont4ltrophy?fref=ts ).

Le 4L Trophy, c’est quoi ?

D’abord, quelques chiffres. Lors de l’édition 2013, la 16e du Raid 4L Trophy, 1446 équipages soit 2892 participants issus de plus de 1460 écoles, se sont élancés depuis le Futuroscope de Poitiers et de Saint-Jean de Luz, les deux villages de départ, à bord de la mythique 4L. En ligne de mire, Marrakech, destination finale d’un périple de 10 jours et près de 6000 kilomètres avalés sur les routes de France, d’Espagne et sur les pistes du Maroc. Autant d’éléments qui font du Raid 4L Trophy le plus grand raid étudiant d’Europe.

Mais plus que de simples chiffres alignés sur un bout de papier, le Raid 4L Trophy est une formidable aventure humaine, sportive et solidaire pour les étudiants âgés de 18 à 28 ans. Ici, il n’est pas question de vitesse mais d’orientation pour l’emporter. Relever le défi, c’est d’abord franchir la ligne d’arrivée. Et pour y parvenir, les participants découvriront la pleine dimension du mot entraide. Pour déjouer les pièges d’oueds et de sable dans lesquels beaucoup ne manqueront pas de s’ensabler. Pour dépanner le voisin, victime d’un problème mécanique. C’est grâce à l’entraide que naitra sur les visages de chacun l’immense satisfaction du devoir accompli, la fierté d’avoir tout donné pour soi et pour les autres.

En plus de leur soif de grands espaces, les équipages embarquent à bord de leur 4L du matériel et des fournitures scolaires destinés aux enfants les plus démunis du Maroc. Ancrée dans l’ADN du Raid 4L Trophy, la solidarité vis à vis des populations locales n’est pas un vain mot. En témoigne la grande émotion qui étreint chaque année les participants lors de la cérémonie de la remise des dons organisée en partenariat avec l’association « Enfants du désert », l’un des grands temps forts de l’aventure.

Petit historique de la Renault 4L :

La Renault 4 (couramment appelée 4L) est une petite voiture populaire de grande diffusion de conception simple et pratique. Ce fut aussi la première application de la traction avant sur une voiture automobile de tourisme de la marque Renault après que cette technique eut été adoptée sur l'Estafette en 1958.

La voiture était la réponse de Renault à la Citroën 2 CV de 1948. Renault, ayant pu apprécier les avantages et les inconvénients de la 2 CV, conçut et fournit un véhicule plus grand et plus urbain.

Elle fut construite dans l'île Seguin à Boulogne-Billancourt d'août 1961 à fin 1992, initialement avec la Dauphine. La Renault 4 fut également produite à l'usine Renault de Flins ainsi qu'en Espagne (par Fasa-Renault), en Argentine par IKA-Renault, en Italie (par Alfa Romeo sous licence), au Maroc puis en Slovénie pour les dernières années de sa production.

 

P1050323

 

Embarquement

 

© Lucien Beckers (sources : 4ltropy.com – photos : © Musée Hergé – A. Fromont/JS de Halleux)

 

A propos de l'auteur: