Mille Miglia 2017_ (3).jpg

A l’issu de la célèbre course italienne, c’est l’équipage Andréa Vesco/Andréa Guerini sur Alfa Roméo 6C 1750 GS n°74, qui termine la course sur la première marche du podium et ce pour la seconde année consécutive, alors que l’équipage féminin (mère et fille) Maria et Luigia Gaburri emportait la coupe des dames sur leur Fiat Abarth 750 GT Zagato n°414.

 

Applaudis par de nombreux tifosi dans les villes traversées ainsi que le long des routes, ce ne sont pas moins de 460 voitures et 10 équipages militaires qui ont pris le départ le jeudi 18 mai à 14h30 pur parcourir 1600 kms de Brescia vers Rome aller-retour.

Le parcours ne varie pas fortement d’année en année et arrive à Padoue le soir de la première étape en passant par le Parc Sigurta, lieu idéal pour la photographie.

La deuxième étape relie Padoue à Rome, avec quelques spéciales chronométrées ; les concurrents passeront ensuite à Ravenne, Ferrara ou San Marino le matin puis se dirigeront vers Gubbio. L’arrivée à Rome se fera sous le déluge.

Samedi, signe la remontée vers Parme par l’ouest, le Val d’Orcia sera sélectionné pour la spéciale du matin et les collines d’Abetone pour la spéciale de fin d’après midi ; de fortes chutes de pluies rafraichissant les concurrents sur le parcours.

Dimanche, les rescapés relieront Brescia en passant par Canneto sull’Oglio où une spéciale d’une dizaine de mètres était organisée, histoire de présenter les équipages au public.

Quelques personnalités avaient répondu présent, notamment Toto Wolff, patron de l’écurie Mercedes en Formule 1, ainsi que Carlo Costa ingénieur également chez Mercedes F1. Arturo Merzario qui faisait équipe avec Jean Pierre Jarier (Abandon), ou le patron de Chopard, Karl-Friederich Scheufele faisant équipe avec Romain Dumas, bien connu dans le monde de l’endurance, mais également Vincent Van Quickenborne , bourgmestre de Courtrai….

Bravo à tous ceux qui ont terminé l’épreuve…

 

 

© Bruno Dugauquier