Logo Interclassics Brussels.jpeg

Pour la troisième année consécutive, l'InterClassics aura également lieu en Belgique ... Mais qui se cache derrière cette organisation et comment est-ce que ce salon de la voiture ancienne est devenue célèbre en Europe aujourd'hui ?

Entretien exclusif avec Erik Pani, Directeur InterClassics.

Quand et comment avez-vous touché aux voitures anciennes pour la première fois?
Cela s'est passé grâce à MECC lorsque j'ai pris la responsabilité de l'InterClassics Maastricht fin des années 90. Après une période de 8 ans de travail dans un autre domaine, j'ai décidé de revenir à mes premiers amours, prenant ainsi la direction de l' InterClassics pour MECC.

Quelles sont vos voitures favorites?
Il y en a trop ... mais une Porsche 911 châssis court de 1970 reste ma préférée depuis ma plus jeune enfance. Ceci dit, je ne dirais pas non à une Aston Martin DB4 Zagato...

Êtes vous propriétaire d'une voiture ancienne?
Oui... J'ai la place et le temps pour un bolide.

Comment avez-vous eu l'idée de lancer une bourse pour voitures anciennes?
L'InterClassics Maastricht existait avant mon arrivée. Initialement l'événement était créé et organisé par un club local il y a près de 25 ans. Après deux éditions, MECC Maastricht a repris le salon. Depuis, nous avons su développer une bourse qualitative à Maastricht. Mais dû à l'espace limité, il nous était impossible d'étendre encore davantage à Maastricht. InterClassics était donc prêt à faire un pas vers l'étranger. En raison du caractère international de Bruxelles et le fait que la Belgique reste un peu de notre marché, nous avons décidé de lancer une nouvelle édition de l'InterClassics à Bruxelles en 2015. Ce fut un succès instantané, résultant en un doublement de la zone en 2016 (m² 40,000) et 50% plus de visiteurs (plus de 21000).

Quelle identité et valeurs liez-vous à votre organisation?
L'InterClassics est synonyme de qualité avec une présentation de haute qualité. Nous faisons tout notre possible pour enthousiasmer le bon public.

Qu'est-ce qui vous distingue de la concurrence?
Comme dit précédemment, nous avons tout misé sur la qualité. Nous nous investissons beaucoup dans le rayonnement du salon. Les voitures présentées vont généralement de pair avec une belle étiquette de prix. Il faut donc prévoir un environnement propice. De plus, il nous est important d'allier la combinaison entre l'automobile et les pièces (de haute qualité). L'InterClassics est une marque de qualité qui se reflète à travers l'ensemble de la foire.
Par ailleurs, nous travaillons systématiquement avec des thèmes. De telle sorte qu'ils forment non seulement le fil conducteur dans notre communication, mais également une attention particulière à la présentation. Ces "places" thématiques se traduisent par expérience digne d'un musée qui à son tour est une valeur ajoutée unique au visiteur.

Comment expliquez-vous le succès de votre salon en Belgique et aux Pays-Bas?
Au fil des années nous avons constamment travaillé et investi dans ce concept avec la même équipe. Nous connaissons le marché et le marché nous connaît. Et surtout, nous faisons ce que nous disons et disons ce que nous faisons. Le succès grandissant du marché de l'automobile ancienne a bien évidemment contribué au succès ces dernières années.

Aspirez-vous à organiser d'autres bourses à l'étranger?
Cette ambition est certainement omniprésente, mais nous voyons aussi beaucoup de nouvelles initiatives. Il faut faire attention à ce qu'il n'y ait pas une offre excédentaire de bourses classiques.

Quel est le thème qui décorera la tête d'affiche cette année?
Cette année, nous proposons deux thèmes à Bruxelles. Le premier thème est « The Big Five; Presenting the European National Motormuseums». Nous sommes fiers d'avoir été en mesure de conclure un partenariat avec les 5 National Motor Museum d'Europe étant le Musée Autoworld Bruxelles, le Louwman Musée de La Haye, le Musée national de l'Automobile à Beaulieu, La Cité de l'Automobile / Collection Schlumpf à Mulhouse et Museo dell ' automobile à Turin. Ce sera une présentation unique pour une première jamais effectuée lors d'une bourse. Trois pièces maîtres seront présentées par chaque musée sans un pavillon de 600 m².

Le deuxième thème est « Cyclecars & Grand Sport; Highlighting a forgotten Motor History». Un thème autour des véhicules petits et légers de ces temps. Ils ont été fabriqués à partir de 1910 environ jusqu'à la fin des années 20.

En outre, une large gamme de près de 400 participants avec des voitures classiques et pièces de haute qualité seront présents. Les principaux négociants de la Belgique et des pays voisins participeront et présenteront plus de 1000 voitures anciennes.

Pour la première fois un pavillon d'art sera également intégré à Bruxelles rassemblant des artistes et les galeries d'art liés à la voiture ancienne.

En outre, il y aura également le premier Village FBVA. En collaboration avec la Fédération Belge des Véhicules Anciens les clubs pourront se présenter au stand ou des démonstrations et des présentations seront proposées.

De manière pratique...

Plus d'informations dans cet article

InterClassics Brussels aura lieu les 17-18 et 19 novembre dans les Palais 1, 3, 4 et 8 de Brussels Expo. L'entrée caisse est proposée à €15 pp.
Pour plus d'informations: www.interclassics.be