Pebble_Beach_Le_Tour_2015_033

 

Le jour se lève à peine, ce jeudi 13 aout, sur la ligne de départ du ‘Pebble Beach Le Tour’, et le fin brouillard matinal se dissipe rapidement pour laisser place aux premiers rayons de soleil ; une belle journée va commencer.

Le Tour a pour but de départager les éventuels ex-æquo d’une classe lors des délibérations du jury durant le Concours d’Elégance de Pebble Beach, il n’est pas très sélectif mais sillonne la région sur une bonne soixantaine de kilomètres. Après un départ de l’Equestrian Center, juste en face de la tente Gooding, les voitures passent devant le Lodge de Pebble Beach pour se diriger vers le circuit de Laguna Seca en passant par la mythique  ’17 miles drive’, elles parcourent alors un petit périple qui les amènera à Big Sur, petit endroit paisible repère d’écrivains et d’artistes dans les années ’50. Le retour se fera par la Highway 1 qui relie San Francisco à Los Angeles et longe la côte laissant apparaitre d’innombrables points de vue à couper le souffle. Une pause déjeuner à Carmel-By-The-Sea pour reprendre la route vers Pebble Beach et arriver vers les trois heures de l’après midi.

Ce premier contact avec les concurrents du Concours permet d’avoir une première idée du plateau, et les surprises seront nombreuses cette année coté belge, car pas moins de trois compatriotes ont fait le déplacement. Jan De Reu et sa Siata 208 S carrossée par Motto, Renaat Declerck avait confié sa Ferrari 195 Inter Ghia à Dirk DeJaeger et Marc Behaegel de Gent présentait une Fiat 8V Supersonic Ghia Coupé de 1954 récemment restaurée chez ‘Strada & Corse’ dans la configuration de son premier propriétaire Lou Fageol. Les butoirs en guise de pare-chocs en surprendront plus d’un.

Cette escapade permet également de voir sur route une très large partie du plateau mais surtout d’apercevoir des véhicules que l’on n’a pas toujours le temps d’admirer durant le concours.

En voici quelques images en guise de dégustation…

© Bruno Dugauquier