Andrew Smith's AC Cobra leads the RAC TT Celebration Race start

Mi-septembre, le Goodwood Revival Festival s’est de nouveau tenu en Angleterre.

Pendant trois jours, plus de 150.000 spectateurs ont été immergés dans le temps d’antan. La plupart des visiteurs, controleurs, exposants, mecaniciens et coureurs étaient vêtus de ‘period clothing’.

En tête d’affiche, naturellement, les épreuves voitures anciennes.

Mais n'oublions surtout pas les festivités célébrés par le biais de nombreux stands d’exposition, des orchestres, des tentes de danse, la kermesse et le survol des avions Mustang et Spitfire.

De l’autre coté du circuit les visiteurs y découvrent des parkings d'une vaste concentration de voitures anciennes d'avant 1964.

Autre agenda d'affiche annoncait une concentration historique de la Land Rover Series 50, et la commémoration de Bruce McLaren, pilote ET constructeur qui a malheursuement rendu la via  sur le circuit de Goodwood en 1970.

Sans oublier le rassemblement unique des 6 - encore existantes - Shelby Cobra Daytona Coupés, la 75ième commémoration du Battle Of Britain, une exposition de plus de 25 US-dragsters classiques et un spactacle Ferrari unique dans les étbalissments du Earl’s Court.

La vente aux enchères Bonhams affichait un prix de 763.000 £ pour la Bentley ‘Blue Lena’ (1965) du Rolling Stone Keith Richards, une Aston Martin DB5 Convertible de 1965 à 1.087.900 £ et la magnifique Fiat Bartoletti Scarab/Cobra Transporteur de 1956 a été enchérie atteigantn un montant de 656.700 £...

© Guido Devreker – Photos Michel Schauwers