GW_Revival_2015_003

Le week-end du 11 au 13 septembre 2015 avait lieu dans le sud de l’Angleterre, à Chichester plus exactement, un rendez-vous incontournable pour les passionnés de courses historiques ; Le Goodwood Revival.

Pour cette 18ème édition, le BARC, British Automobile Racing Club avait organisé quatorze courses réparties sur le samedi et le dimanche ; le vendredi étant réservé aux essais qualificatifs.

Un week-end une fois de plus très alléchant, avec des commémorations plus surprenantes les unes que les autres. A commencer par la réunion des six exemplaires de la Shelby Cobra Daytona dessinée par Peter Brock, ce coupé avait été élaboré pour concurrencer Ferrari aux 24h du Mans en 1964 et ’65, ou à Daytona et Sebring entre autres. Le prototype conservé par la fondation Simeone de Philadelphie, ainsi que les cinq exemplaires construits par la suite étaient réunis autour de leur créateur dimanche après midi.

Autre commémoration, celle consacrée à la vie du pilote australien Bruce McLaren qui s’est malheureusement tué sur ce circuit en 1970. Après une carrière éclatante en F1 et en Sport Prototype, d’abord comme pilote et ensuite comme ingénieur et patron d’écurie, Bruce McLaren participa au développement de la Ford GT40 et construisit ses propres Sport Prototypes aux couleurs orange, de la M1A à la M8D Can-Am en passant par sa voiture personnelle, la M6GT, un coupé sportif construit pour la route sur base de Can-Am. Un monstre de puissance réalisé en 1969.

Autre marque célébrée ce week-end à Goodwood, Land Rover et son célèbre Defender dont la fabrication vient de se terminer. Une parade retraçait l’histoire de ce modèle mythique comparable à la Jeep Willis.

Pour les amateurs d’aviation, et plus particulièrement de Supermarine Spitfire, trente appareils de ce type étaient présents dont une douzaine volant en escadrille le dimanche après midi. Un Bristol Blenheim, le seul exemplaire en état de vol y était également exposé ainsi que quelques Hawker Hurricane dans le Freddie March Spirit of Aviation.

Des pilotes de renommée internationale s’y côtoient durant tout le w-e come Derek Bell, Jackie Stewart, Tom Christensen, Emmanuelle Pirro, Jackie Oliver, etc…ainsi que des propriétaires véritablement passionnés.

Les animations ne manquent pas au Revival, un Revival village ou se restaurer, faire ses emplettes ou s’habiller de la tête aux pieds, dépenser quelques dizaines de livres Sterling en …livres, ou autres ‘Automobilia’, visiter le Earls Court Motor Show largement consacré à la marque Ferrari au travers des années, ou piqueniquer le long du circuit. Certains passionnés installent pour la journée des tables dignes de manoirs…

 

Le vendredi est traditionnellement réservé aux essais qualificatifs de tous les concurrents, excepté ceux du RAC TT Celebration qui ont lieu le lendemain après midi. La première course, le Freddie March Memorial Trophy, se déroule depuis quelques années maintenant le vendredi en raison de sa durée, elle commémore les 9 Heures de Goodwood ente 1952 et 1955 ; Jaguar C-Type, Aston Martin DB3, DB3S, Frazer-Nash ou HWM s’affrontent durant 90 minutes. C’est finalement l’équipage Hood/Ward sur Cooper Jaguar T33 qui l’emportait.

 

Le lendemain, place aux choses sérieuses avec des courses de 25 min chacune, toujours aussi disputées et parfois entrecoupées de parades ou de commémorations. Les essais officiels du RACTT Célébration, avec quelques sorties de routes spectaculaires, surtout à la chicane, Giedo Van der Garde, (pilote F1) sur Shelby Cobra, s’en souvient encore, ainsi que Lukas Halusa sur Ferrari Breadvan ou Ludovic Caron sur sa Cobra noire. Quelques gouttes de pluies n’y étaient pas étrangères, mais le travail des mécaniciens allait permettre d’aligner les voitures sans aucun problème le lendemain pour la course.

Après midi, la Lavant Cup regroupait une trentaine de Ferrari construites entre 1950 et 1957. Un plateau d’une valeur inestimable, avec deux ou trois concurrents qui se disputaient durement la victoire,…quel spectacle !!!

C’est finalement James Cottingham (DK Engineering) sur Ferrari 500 TR-C qui devançait Carlos Monteverde sur 750 Monza ; Max Girardo sur 250 GT Tour de France prenait la troisième place.

 

Dimanche, après bénédiction de la piste et une démonstration de Dragster américains, les courses suivantes reprenaient de plus belle ; le RACTT Célébration en faisait parti. Cette course d’une heure avec changement de pilote est souvent très disputée, elle regroupe des GT des années ’60 comme des Shelby AC Cobra, Jaguar E-Type lightweight, Aston Martin DP212, DB4 GT et même une Shelby Cobra Daytona Coupé conduite par Nicolas Minassian/Luis Perez-Companc. La chicane a quand même été malmenée à plusieurs reprises mais sans dommages sérieux. C’est une Jaguar E-Type (Ward/Shedden) qui devance deux Shelby AC Cobra roadster de Bryant/Smith et Squire/Stippler. La célébration de Bruce McLaren et des Cobra Daytona suivaient la commémoration des 75 ans de la bataille d’Angleterre. Encore une fois un grand moment d’émotion à la lecture des 96 noms des victimes aériennes.

L’an prochain, avec quelles agréables surprises Lord March et son équipe pourraient-ils encore nous surprendre ? Wait and see…

 

Plus de renseignements sur https://grrc.goodwood.com/section/goodwood-revival/#ZeVc4FlOU7CXfvwJ.97

Les résultats des courses sur http://www.tsl-timing.com/event/153721

 

 

© Bruno Dugauquier