chantilly_arts_elegance_py_riom_29_

 

CHANTILLY_ARTS_ELEGANCE_PY_RIOM_29_

Chantilly Arts et Elégance Richard Mille, une deuxième édition prometteuse…
C’est dans le domaine de Chantilly que se sont déroulées  dimanche dernier, les deuxièmes rencontres de l’Art et d’Elégance, rencontres orchestrées par toute l’équipe de Peter Auto associé à son partenaire de longue date Richard Mille. Comme l’an dernier, un Concours d’Etat regroupait quinze classes, avec notamment deux classes dédiées à Citroën, qui fêtait les 60 ans de la DS. Un concours d’Elégance réservé aux Concept Cars, et une réunion de différents clubs automobiles venus de toute l’Europe.


La journée débutait par une inspection à la loupe de chaque automobile, un jury par classe inspectait et notait les véhicules selon des critères internationaux ; authenticité, historique, état extérieur et intérieur ou fonctionnement du véhicule étaient pris en compte pour attribuer une note finale. C’est ainsi que des premiers prix, second et parfois troisième prix ou des prix spéciaux ont été attribués par classe avec au final, un Best of Show, désignant le vainqueur toute classe confondue. Après la victoire de la Delahaye 135M Figoni Falaschi de Peter Mullin l’an dernier, la seconde édition du Chantilly Arts & Elégance Richard Mille fut marquée par le triomphe d’une Mercedes-Benz 500 K Spezial Roadster d’Evert Louwman, connu pour sa collection spectaculaire, (en nombre et en qualité) et située dans son tout nouveau musée de La Haye, aux Pays-Bas.
Un prix spécial du jury était également attribué à la collection Louwman pour une Bugatti Type 18 de 1913 également appelée ‘Black Bess’ ; elle n’arborait pas encore à l’époque la célèbre calandre en forme de fer à cheval.


Parmi les autres classes, citons celle consacrée à la carrosserie française Chapron qui habilla de nombreuses Citroën DS et ID. Ces modèles font l’objet d’un véritable culte ces dernières années et une bonne partie de la production Chapron y était représentée. Les Coupé et Coach Le Paris, Concorde, Lorraine, ou Le Léman ainsi que la version présidentielle de 1968, mais aussi quelques cabriolets en version ‘Usine’ ou La Croisette, Le Caddy. Deux versions Rallye avaient même était sorties des collections du Conservatoire Citroën dont le coupé DS Prototype ‘Chamonix’ équipé d’un V6 Maserati.


Le club Citroën avait également invité les propriétaires de DS Spéciales à exposer leur rareté, c’est ainsi que d’autres cabriolets Chapron ou un Coupé Bossaert participaient à la fête.


Le Concours d’Elégance réservé aux Concept Cars mettait en lisse 7 participants. La BMW 3.0 CSL Hommage R dans la livrée Motorsport, associé à la maison de couture Balmain, emporta haut la main le classement. Des prix spéciaux furent également décernés à la Ford GT associée à la maison Haider Ackermann, ainsi qu’à l’Alpine Célébration associé à la maison Chapal.


Les clubs n’étaient pas oubliés et Delage au travers de son club fut largement récompensé. Un prix FIVA était décerné à la collection Keller pour son coupé Bugatti 57 C dans la classe ‘Etats d’origine de l’entre-deux-guerre, voiture fermée (1930-1939)’, alors que le Prix du Public récompensait la Citroën DS 9 de 2012.


En conclusion, cette deuxième édition en appelle une troisième vu le succès grandissant et l’extension prise sur le domaine de Chantilly. Tout y est rassemblé pour passer une très agréable journée, des occupations pour les enfants, des démonstrations de montgolfières, des promenades en bateau, des activités culinaires (crème Chantilly bien sur), mais surtout le fabuleux spectacle équestre donné par Mario Luraschi et son équipe avec une reconstitution du tournoi amical qui opposa François 1er et Henry VIII dans le camp du drap d’or en 1520. Tout simplement époustouflant. Que nous réserve l’édition 2016 ?


Plus d’informations sur les gagnants des concours sur http://peterauto.peter.fr/fr/actus/details/id/3620/actu/Les+r%C3%A9sultats+du+Concours

© Bruno Dugauquier