Pebble_Beach_Concours_D_Elegance_2014_012

Dimanche 17 août, bien avant l’aube, des voitures prennent place sur le green de Pebble Beach, leur emplacement est strictement défini par les commissaires, Pebble Beach va vivre la journée la plus fantastique de l’année.

C’est l’un de plus ancien Concours d’Elégance de monde et pour la 64ème édition, les thèmes choisis étaient plutôt alléchants; le centenaire de Maserati allait tenir toutes ses promesses, mais également le centenaire du Grand Prix de France 1914, le rassemblement d’une vingtaine de Ferrari Testa Rossa était tout simplement exceptionnel,  comme celui de Ruxton, une marque américaine méconnue, la marque Tatra et ses véhicules ‘Streamliner’, Rolls Royce et sa lignée de Phantom d’après-guerre et pour finir, la carrosserie française Fernandez & Darrin.

Pour cette occasion, deux Hispano-Suiza ayant appartenu au banquier Anthony Gustav de Rothschild et carrossées par Fernandez & Darrin, étaient exposées par leur propriétaire, Robert Lee du Nevada.

Maserati était enfin célébré dignement avec 22 voitures représentant la course, les Grand Prix et les ‘Grand Tourisme’. Pour cette dernière catégorie, les carrossiers Pinin Farina, Frua, Zagato et Touring étaient les principaux carrossiers des berlinettes présentées.

Ruxton n’a pas eu le même succès que Maserati, il n’en fut produit que 300 à 400 exemplaires entre 1929 et 1931, des années noires pour le marché automobile américain, et pourtant la conception de la voiture était originale avec sa traction sur les roues avant. La classe réservée aux Ruxton comportait 16 exemplaires, tous en parfait état de fonctionnement.

Pour honorer le Grand Prix de France 1914, trois Mercedes GP avaient fait le déplacement ainsi qu’une Opel et deux Peugeot.

Ferrari et la course sont intimement liés depuis la création de la marque, une classe était composée de 20 Testa Rossa des années ’57 à ’61, dont deux exemplaires ayant appartenu à Jacques Swaters, s/n 0724 TR pour l’écurie Nationale Belge, avec Willy Mairesse et Lucien Bianchi comme Pilotes. L’autre exemplaire s/n 0736 TR avait été livré cette fois-ci à l’Ecurie Francorchamps pour les 24H du Mans 1958, celle-ci terminait 6ème conduite par Jean Blaton et Alain de Changy.

La marque Tatra est assez méconnue du grand public, cette firme Tchécoslovaque a développé une série de ‘Streamliner’ tout à fait remarquable pour sa diversité,  les exemplaires exposés à Pebble Beach retraçaient l’évolution des Tatraplan de 1936 à 1966. Par contre Rolls Royce, qu’il ne faut plus présenter, occupait une place importante sur le green de Pebble Beach, grâce à un rassemblement de nombreux modèles Phantom.

D’autres classes comme les modèles préservés de toute restauration, les Duesenberg, les modèles de course d’avant et après guerre, les Ferrari Grand Touring ou de compétition sont toujours des classes où l’on s’attarde très facilement…. et les heures passent beaucoup trop vite jusqu’à la proclamation des prix honorifiques.

Cette année, pour la première fois depuis 1968, c’est à une voiture d’après guerre que le Best of Show fût remis, La Ferrari 375 MM coupé Scaglietti de John Shirley a recueilli tous les honneurs d’un jury extrêmement pointilleux. Voici quelques images de ce prestigieux Concours…

© Bruno Dugauquier