Goodwood_Revival_2014_039



Le week-end du 12 au 14 septembre, pour sa 17ème édition, le Goodwood Revival a une fois de plus tenu toutes ses promesses, accueillant 148.000 visiteurs sur les trois jours. Un week-end entier consacré à l'automobile de collection et ce dans une ambiance incomparable typiquement britannique, « dress code oblige ».

Cette année, l'organisateur, le British Automobile Racing Club, avait mis l'accent sur une personnalité attachante du sport automobile Sir Jackie Stewart. Triple champion du monde de Formule 1, c'est à Goodwood que le pilote écossais a conduit pour la première fois une monoplace (Cooper T72-BMC F3) lors de séances d'essais. Il fut par la suite pilote Lotus, Matra, Tyrrell et participa au Tourist Trophy ou aux 1000 Kms de Paris. Une parade d'une petite trentaine de voitures lui rendait hommage.

Autre moment fort du w-e, une démonstration de trente Jaguar D-Type afin de commémorer les 60 ans du félin de Coventry, des Jaguar D-Type et XKSS  qui constituaient également l'entièreté de la course n°7 Lavant Cup. Rassembler trente voitures sur une septantaine construites relevait quand même du prodige

Une célébration tout aussi marquante, fut celle du centenaire Maserati et son modèle 250 F monoplace. Quinze voitures participaient à des tours de démonstration sur le circuit pour célébrer les victoires de Fangio, Stirling Moss, ou Roy Salvadori.

Mais ce meeting était avant tout consacré aux courses, seize en tout, dont la première, le Sussex Trophy, débutait le vendredi soir vers 18h15 pour durer une heure. Elle était réservée aux World Championschip of Sports and production Sports- Racing cars de 1955 à 1960. (Maserati 200 S, 300 S, Lister, Aston Martin DBR 1)

Le samedi commençait par une course de 20' avec des voitures d'avant-guerre, Bugatti, ERA, Maserati constituaient l'essentiel du plateau Goodwood Trophy'. Autres courses spectaculaires du w-e, le St Mary's Trophy qui regroupait des voitures de production type Saloon' (Jaguar Mk1, Austin A35, ou Alfa Roméo Giulietta) aux mains expertes de pilotes professionnels ; dérapages, sorties de route étaient assez fréquents mais heureusement sans danger. La Shelby Cup rassemblait des Ford Mustang pour fêter le 50ème anniversaire du modèle. Dans la Lavant Cup, comme dit un peu plus haut, des Jaguar D-Type et XKSS s'affrontaient sur une course de 25 min, alors que la journée se terminait par le Whitsun Trophy (Ford GT40, McLaren, Lola).

Dimanche, quelques courses intéressantes comme le Richmond Trophy qui rassemblait des Maserati 250 F, Aston Martin DBR4, Scarab-Offenhauser ou Lotus climax, la seconde manche du St Mary's Trophy, mais la course la plus attendue était la RAC TT Celebration' avec ses AC Cobra, Ferrari 250 GT SWB, Aston Martin DB4 GT, 212 DP, Jaguar E-Type. Une course d'une heure avec changement de pilotes, fortement disputée  de bout en bout. Après la sortie de quelques Safety-Cars, la victoire revenait à l'équipage David Hart/ Giedo Van Der Garde sur AC Cobra.

Le w-e se terminait alors par la visite du Freddie March Spirit of Aviation', un concours réservé aux propriétaires d'avion rassemblant des avions de guerre et de tourisme. Entretemps, deux Bombardiers Lancaster, accompagnés de quatre avions de chasse effectuaient quelques passages dans un ciel clément.

En conclusion, une 17ème édition toujours aussi bien orchestrée avec des animations variées, un show aérien toujours aussi impressionnant, des courses disputées, un rassemblement de Jaguar D-Type exceptionnel, et surtout l'impression d'une plus grande fluidité dans les paddocks et autour du circuit, malgré les 148.000 spectateurs. Un rendez-vous à ne pas rater les prochaines années

© Bruno Dugauquier