The Quail 2012_002

Pour son dixième anniversaire, la réunion ultra chic organisée sur le green de Quail Lodge, propriété de Sir Michael Kadoorie, fêtait tout particulièrement les 50 ans de la firme italienne Iso Rivolta, avec pas moins de 26 voitures exposées (Iso et Bizzarrini confondues) et la présence de Piero Rivolta fondateur de la marque, vivant en Floride. Les Alfa Romeo d'avant guerre, de 1931 à 1942, les Grandes Ferrari, les voitures au design révolutionnaire, les voitures de sport d'après guerre, ou encore les cycles motorisés…avec des véhicules fort différents et difficile à départager dans une même catégorie. Mais l'essentiel pour les participants n'était pas de s'affronter, mais bien de se divertir au bénéfice d'œuvres caritatives, tout en se délectant de mets gastronomiques.

Les marques prestigieuses de Super Cars y étaient bien présentes, Lamborghini avait enfin confirmé la production de la Sesto Elemento en série ultra confidentielle, et présentait également le SUV "URUS", Bugatti dévoilait au Quail une série spéciale Veyron Grand Sport Vitesse bicolore  baptisée Pebble Beach 2012, Koenigsegg avait fait le déplacement avec une Agera R, Horacio Pagani, avec une Huayra grise. La surprise venait de McLaren qui présentait un exercice de style plutôt particulier conçu pour un richissime client, la X1.

160 participants pour les catégories automobiles, et 8 concurrents en ce qui concerne les motos et tricycles, et quelques heures pour essayer d'en photographier un maximum, certains exposants pliaient déjà bagages avant 16h00; pour la petite histoire, le best of show ne trône plus sur le podium depuis 2010, ce jour, où une bourrasque en avait fait chuter une partie sur la superbe Delahaye 135 M de compétition, accident malheureux et bien prévisible, car le vent et les nuages font souvent leur apparition en fin d'après midi. Cette année, ce prix fut attribué à Robert M. Lee pour sa Bentley 4 1/5 L Supercharged carrossée par Gurney Nutting.

 

D'autres informations sur le site http://www.quaillodgeevents.com/pages/thequail.cgi

 

 

Texte et photos : Bruno Dugauquier