calendrier-get-image.php

calendrier-get-image.phpLe rideau tombe à peine sur la cinquième édition des Classic Days,
que déjà nous sommes en train de remuer méninges et neurones pour contribuer à apporter toujours plus de bonheur durant ces deux journées.

Pour ce qui est de la météo, et même si nous avons eu durant le week-end une chance inouïe, il n'est rien à faire.
Les éléments sont incontrôlables et c'est tant mieux.

Mais revenons en quelques mots sur cette édition passée.
Commençons par quelques chiffres :
1221
voitures inscrites, 436 en piste,
150 voitures pour le Classic Tour BRM Chronographes,
544
voitures pour la Classic Parade,
890
personnes pour la soirée Classic Night & Day,
et environ 18.000 personnes sur les deux jours.

Quelques spectateurs n'auront pas osé braver les intempéries d'Evelyne, ou faisaient partie des deux zones de vacances, ou étaient partis en famille pour le 1er mai, ou bien sont tout simplement restés cloîtrés entre les deux tours d'une élection présidentielle si trépidante que les Grecs se demandent encore pourquoi avoir inventé la démocratie pour en faire ça...

Eclectisme

Ce qui ressort largement de cette édition est toujours l'éclectisme qui compose le plateau des participants. Les voitures des plus populaires aux plus exceptionnelles. Ce qui reste magique c'est que certaines voitures sont exceptionnelles aux yeux des uns et pas des autres et réciproquement... le charme de la voiture ancienne !

Carton plein pour les animations dédiées aux enfants, avec notamment les mini Ferrari 330 (animation gratuite) qui ont fini sur les jantes tellement elles ont roulé.

Un plateau d'avant-guerre plus rempli que jamais avec de véritables trésors issus des pionniers de la compétition automobile.

Une exposition Histoire et Patrimoine d'AMV Légende haute en couleur, qui a permis de découvrir ou de re-découvrir René Bonnet, pour son cinquantenaire.

Le bruit strident des Formule 1, les Groupe C, un plateau de monoplaces absolument superbe, etc.

La Classic Parade a battu tous les records : 544 voitures en piste.
Record battu ou non, ce fut encore un grand moment de partage, de joie et d'émotion.

Même si certains ont connu quelques difficultés sur la piste, ce qui entraîna de facto du retard pour les autres participants, le plaisir était bien au rendez-vous. Le problème de la pluie, c'est qu'elle reste sur la piste et ceci la rend... glissante ! C'est là que les Athéniens (encore eux) s'atteignirent... et nous avons assisté à des figures artistiques de toute beauté.
D'aucuns et d'aucunes vont se souvenir longtemps de leurs frayeurs !
Le retard cumulé nous a contraint à annuler une série, malgré avoir rajouté 20 minutes de temps de piste supplémentaire. C'est dire le nombre de dépannage sur le samedi.

Pour le Classic Tour BRM Chronographes, il a fallu parfois jongler avec les flaques d'eau cumulées durant cette semaine diluvienne, mais le plaisir de rouler entre anciennes et de découvrir l'Abbaye de Fontmorigny ont été de loin les plus forts.

Bref encore une belle édition où l'on a pu croiser quelques merveilles d'hier, des gens heureux, des familles, et une grande envie de communiquer cette passion.

Toutes les (petites) têtes de l'équipe des Classic Days sont déjà concentrées sur la prochaine édition, et une chose est déjà sûre... il va y avoir de la nouveauté ! Sur la piste, dans les paddock, dans les gradins et dans les cœurs

 

Les Photos sont ici !