dsc_5606

Lors du 36ème Salon Rétromobile, Porte de Versailles à Paris, l'accent était particulièrement mis cette année sur la compétition automobile avec notamment, une rétrospective consacrée aux voitures ayant couru sous les couleurs du pétrolier américain Gulf.

C'est le marchand et restaurateur anglais Duncan Hamilton & Co qui s'est chargé de la présentation de la "Rofgo Collection", en y proposant douze voitures rassemblées en tout juste deux ans.

On pouvait y trouver la première Mirage Gulf du Mans 1967 (chassis 10002) et la Mirage en version barquette LeMans de 1974 (chassis 704) pilotée par Halewood/Bell, trois McLaren, dont une F1 GTR Longtail (chassis 022) qui participa en Endurance en 1996 avec la paire Bscher/Nielsen. La marque Porsche n'avait pas été oubliée, avec une 908/3 de 1970 pilotée par Joe Siffert, une 917 K 2ème de l'épreuve mancelle en 1971 avec Attwood/Muller (chassis 917-026), ainsi qu'une Kremer K8 (chassis K8/07/SP) que le trio Bell/Lassig/Donovan mena à la 6ème place des 24H du Mans 1994.

Gulf renoua avec la compétition aussi en 2007 avec Aston Martin, une DBR9 de 2007/2008 pilotée par Frentzen/Piccili/Wendlinger (chassis DBR9/7) termina 4ème en catégorie GT1 aux 24 heures du Mans 2008, une LMP1 de 2009 (chassis DBR1-2/2) emporta la victoire en Asian LeMans Séries avec Okayama/Mucke/Primat. Il ne fallait pas oublier Ford et la GT40 des 1000 Kms de Spa en 1968 où l'équipage Hawkins/Hobbs termina 4ème avec le chassis 1084.Une McLaren M20 (Can Am) de Denny Hulme et une Brabham BT26 de Formule 1 conduite par Jacky Ickx complétaient le plateau. Cette exposition valait à elle seule le déplacement vue la rareté des modèles.

En continuant la visite, on pouvait découvrir au détour d'une allée, un hommage  au célèbre pilote argentin, Juan Manuel Fangio, dont on fêtait le centième anniversaire de sa naissance. Quatre monoplaces importantes pour le quintuple champion du monde de Formule 1 y étaient rassemblées pour l'occasion. L'Alfa Roméo Type 159 Alfetta de 1951, avec laquelle il fut victorieux à deux reprises (GP de Suisse et France), la Maserati 250 F de 1954 (6 victoires), une Mercedes W196 de 1955(9 victoires), et une Lancia Ferrari D50 de 1955 (3 victoires en 1956). Juan Manuel Fangio restera l'homme de tous les records, champion du monde à cinq reprises et dans quatre écuries différentes, il remportera 24 victoires sur 51 Grand Prix courus. Il arrête la compétition en 1958 à l'âge de 47 ans et passera son permis de conduire en 1961…

Le salon Retro Mobile offre également l'opportunité de découvrir des voitures insolites, notamment de petits prototypes ayant couru au Mans et dont la particularité était d'avoir une mécanique de Renault 4CV. Ainsi le Stand Gazoline exposait une 4 CV Vernet-Pairard rouge (LM 53 et 54), une 4CV Deutsch & Bonnet de 1954, une 4CV 1063 (LM 52 et 53) et une 4CV Ferry 750 très aérodynamique.

Les marchands étrangers suisses (Lukas Hüni) et anglais (Hall & Hall ou Gregor Fiskens) font chaque année le déplacement à Paris, et c'est à chaque fois une agréable surprise. On pouvait y voir par exemple quelques Jaguar C-Type, D-type, Ford GT40, Ferrari 250 GT Drogo, Maserati 300 S, Porsche 935 Moby Dick….Les grandes  marques françaises comme Renault qui fêtait sa 4L, ou Citroën sans oublier Peugeot et son club Darl'Mat étaient bien sur de la partie, ainsi que la maison de ventes aux enchères Artcurial (dont la vente avait lieu le vendredi 4 février).

Des démonstrations spectaculaires se faisaient en extérieur avec des chars très anciens de l'armée française, et surtout la locomotion du premier engin mobilisé par ses propres moyens "Le fardier de Cugnot". Alain Cerf, français résidant à Tampa (Floride) et fondateur du Tampa Bay Automobile Museum, a décidé de reconstruire le Fardier de Cugnot à l'identique, d'après les plans et le modèle original de 1769 exposé au conservatoire des arts et métiers de Paris. Son projet était déjà bien avancé quand j'ai visité son musée en 2007, le voilà terminé puisqu'il est roulant aujourd'hui.

Pour conclure, ce salon avec ses 300 exposants, 400 véhicules et plus de 80.000 visiteurs, permet de sortir de la torpeur hivernale et de lancer une saison "photographique" automobile souvent bien chargée et combien passionnante……

© Texte  Bruno Dugauquier