2011-goodwood-revival affiche

2011-goodwood-revival afficheune édition particulière….

Le Goodwood Revival Meeting reste un événement incontournable et particulier dans le calendrier des courses automobiles historiques. Grace à cette ambiance typique des années 50/60, c'est un gigantesque show où se côtoient pas moins de 140.000 personnes respectant pour la plupart le "dress code" des sixties.

Cette année encore, plus aucune place n'était disponible pour le w-e, malgré la pluie annoncée; la manifestation a encore une fois fait le plein de spectateurs, de concurrents, de sensations fortes, et d'émotion lors des commémorations.

Juan Manuel Fangio était mis à l'honneur pour le centenaire de sa naissance, avec un défilé des voitures qui ont fait la gloire du champion argentin, Sir Stirling Moss y fêtait ses 82 ans, alors que Jaguar célébrait les 60 ans de sa E-Type avec une course réservée exclusivement à ce modèle dans le "Fordwater Trophy", et Ford Angleterre, son siècle d'existence.

 

La journée de vendredi  traditionnellement réservée aux essais qualificatifs  fut ensoleillée et marquée par une série d'accidents spectaculaires mais heureusement sans gravité pour les pilotes. On ne pouvait pas en dire autant pour les voitures,  toute sortie de route se terminant  assez rapidement dans une pile de pneus. La sécurité reste le point faible de ce circuit très rapide  et les zones de dégagement restent assez limitées. Lors des essais qualificatifs du "Fordwater Trophy", Galal Mahmoud endommageait sa Jaguar E-Type semi lightweight spec', dans le "Tourist Trophy" c'est l'ancien pilote de Formule 1 Gerhard berger qui détruisait l'Ac Cobra qu'il partageait avec Oliver Bryant, alors que Carlos Monteverde sur Lister-Jaguar "Costin" sortait au même endroit, peu avant "Woodcote", lors des essais du "Sussex Trophy". Celui-ci fut remplacé pour le reste du w-e par Garry Pearson.

 

La journée de samedi commença par deux bonnes averses, ce qui rendait la piste fort piégeuse, et lors du briefing, les pilotes reçurent des consignes de sécurité afin de calmer leurs ardeurs. Les courses pouvaient débuter après la traditionnelle bénédiction de la piste.

Huit courses au programme, ainsi que la seconde session d'essais qualificatifs du "Tourist Trophy", les parades "Ford of Britain Centenary", "Stirling Moss", le Juan Manuel Fangio tribute, des shows aériens avec en vedette des Spitfires et une forteresse volante, une célébration des pilotes de motocross, de quoi satisfaire un très large public!

La course du "Fordwater Trophy" (réservée aux Jaguar E-type) fut une nouvelle fois très disputée, Gerhard Berger, remis de ses émotions de la veille, disputait la première place avec Martin Stretton et Garry Pearson alors que Désirée Wilson quant à elle fut à l'origine d'un premier pace-car. La pilote britannique perdait le contrôle de sa Jaguar et s'immobilisait en plein milieu de la piste du coté de "St Mary's" un virage très dangereux, et c'est finalement la paire Minshaw/Stretton qui finit par l'emporter devant Berger/Newey et Pearson/Oliver.

A la tombée de la nuit, une violente averse allait inonder le circuit, les prémices d'un dimanche chaotique...

 

Cette journée de dimanche commença sous les meilleurs hospices, mais l'huile accumulée la veille et les flaques d'eau allaient transformer cette piste en patinoire, les courses reprenaient néanmoins en matinée sans trop de dégâts pour les voitures.

Après le traditionnel discours de lord March, une démonstration aérienne allait célébrer les 75 ans du Spitfire, avion mythique de la bataille d'Angleterre, juste avant l'épreuve phare du week-end, le "Tourist Trophy Celebration". La course était écourtée d'un quart d'heure, était-ce pour résorber une partie du retard accumulé, ou pour épargner les pilotes ?, toujours est-il qu'une dernière averse cette fois réellement apocalyptique est venue perturbée voir anéantir le "combat des gladiateurs". La Shelby Cobra Daytona Coupé de la paire Brack/Kristensen l'emportait facilement devant Brundle/Hales sur la Ferrari 250 GTO de Nick Mason , alors que la paire  Derek Hill/Colasacco sur une Maserati Tipo 151 occupait la troisième marche du podium. La journée se terminait par une dernière course le "Sussex Trophy", avant une remise des prix bien méritée pour les pilotes.

Cette édition, bien que perturbée par la pluie, fut encore une grande réussite, tant pour l'organisation, la qualité des plateaux, le courage des pilotes, et cette ambiance que l'on ne retrouve manifestement nulle part ailleurs...Vivement l'année prochaine

 

les résultats de differentes courses peuvent être cosultés sur le site http://www.goodwood.co.uk/revival/2011-timed-results/2011-timed-results

 

Texte : Bruno Dugauquier