lmc_2010_affiche

AfficheUne course des 24 Heures, c'est un film. Avec un scénario qui s'écrit au fil des tours et des heures qui passent, ses héros, ses challengers, ses rebondissements, des fins haletantes… et toujours des images sublimes quand le soleil se lève sur les Hunaudières. Le Mans Classic réunit tous les deux ans les têtes d'affiches de cette saga mécanique, longue de plus de quatre-vingts ans. Trois jours durant les flashbacks se sont succédés sur les grands moments d'une course de légende, hommage aux pilotes, leurs montures et à tous les passionnés de sports mécaniques… !


Beau Fixe ! Le succès des années précédentes est confirmé : 100.000 spectateurs, 8000 voitures de clubs devenant ainsi le plus grand rassemblement de voitures de clubs au monde, 460 voitures de compétition, près de 1000 pilotes, une centaine d'apprentis-pilotes du Little Big Mans.

Sur la piste, les pilotes pour la majorité amataurs réalisaient là leur rêve d'enfant. Gloire au team 21 qui a remporté cette cinquième édition. Mais Le Mans Classic était aussi le grand rendez-vous des ex-Le Mans stars. Plus de 40 pilotes qui ont signé des autographes, plus de 100 bolides dont les Art Cars de BMW. Et aussi celui des futures Le Mans puisque la Survolt, nouveau concept car de course électrique de Citroën faisait là ses premiers tours de roue  !

Du côté des Clubs, le Jury, présidé par Jean Pierre Ploué, brillant designer à qui Citroën doit son renouveau, a primé l'Adler Super Trumpf de 1937 le "Best of Show" de ces châssis ex-Le Mans, regroupés au sein du Mans Heritage Club alors que le Best of Show des Clubs est revanu au Club Renault Histoire et Collection.

Grande réussite également pour Hervé Poulain et la nouvelle équipe d'Artcurial Motorcars, avec  6,4 millions d'euros et près de 3/4 des voitures parties durant la vente aux enchères...

…  Sans oublier la star la plus imprévisible du week end, le soleil, et une température moyenne de 32°C

Photos: Steven Vandeputte