SpaSixHours_2009_2912

spasixhours2009Quand Francorchamps vibre aux sons rugissants des moteurs d'antan. 

Le week-end du 25, 26 et 27 septembre, le très célèbre circuit de Spa Francorchamps a accueilli la 17ème édition de l'illustre événement des Six Heures de Spa.  

Après un début de semaine tumultueux, les organisateurs du « Spa Six Hours » ont finalement obtenu l'accord d'exploiter le circuit et ainsi, de faire revivre, le temps d'un week-end, les quelque 650 voitures historiques de compétition inscrites à ce fabuleux rendez-vous de passionnés. 

Au programme, pas moins de 13 courses mettant à l'honneur non seulement des F1 construites entre 1968 et 1978, des prototypes datant d'avant 1974 ayant écrit l'histoire de l'endurance, mais également des voitures de Tourisme et de Grand Tourisme. 

L'événement phare du week-end était, bien entendu, la course d'endurance de six heures, réservées aux GT et voitures de Tourisme d'avant 1965, mettant en scène les légendaires Ford GT40, AC Cobra, Jaguar Type E, Ford Mustang, Porsche 904GTS, … La course était remportée par les Anglais Lynn Shaun et Haddon Andrew à bord d'une Ford GT40 arborant le numéro 6. 

Au cours de cet extraordinaire week-end des Spa Six Hours, qui s'appelleront désormais « F1 Historic & Spa Six Hours », les spectateurs ont pu assister une nouvelle fois à des courses d'anciennes F1, propulsées par des moteurs atmosphériques de 3 litres de cylindrée. Cette nouvelle appellation accorde ainsi une dimension supplémentaire à l'événement et permet au grand public d'assister à une des séries les plus prodigieuses qu'il soit, les Grand Prix Masters. Au rendez-vous, Mac Laren, Williams, Brabham et, entre autres, la mythique Lotus 79, ayant remporté, en 1978, les titres de champion du monde des pilotes avec Mario Andretti et des constructeurs avec Ronnie Peterson en plus.

Parmi la liste des participants à  cette épreuve, les pilotes belges Jean-Michel Martin, Christophe d'Ansembourg et Paul Grant. Les deux manches des Grand Prix Masters ont été remportées par un seul et même pilote, l'Anglais David Methley au volant de la March 761. Cette ancienne F1, affichant le sponsor des Gueuze Bellevue et pilotée en 1977 par le Belge Patrick Neve, ne s'était jamais vue à pareille fête.  

Autre personnalité connue du milieu des courses automobiles, Sir Stirling Moss, fut également de la partie, pilotant une Osca FS372 de 1956 dans la course « RAC Woodcote Trophy ».  

Plus de 1.000 pilotes s'étaient ainsi retrouvés à ce rendez-vous exclusif afin de partager leur passion et leur amour pour les vieilles mécaniques, le tout dans un « Esprit Corinthien ». « L'Esprit Corinthien, c'est avant tout celui des sportifs amateurs, pratiquant leur passion sans esprit de lucre ou de gloire. Faire preuve de discrétion et de modestie dans la victoire comme dans la défaite. Rester courtois dans les manœuvres les plus désespérées. Un brin d'élégance mais point trop car l'arrogance n'est pas loin. Faire preuve de bonne humeur communicative. Se rappeler sans cesse que la course est un jeu et qu'il doit le rester » : voici le caractère bon enfant que les organisateurs des Spa Six Hours ont voulu mettre en exergue pendant ces trois jours de spectacle.   

Le premier tour en Austin Healey



Un week-end riche en émotions, en sensations et au caractère inéluctablement international. Cette 17ème édition des Spa Six Hours, rassemblant des pilotes aux nationalités variées, s'est, une nouvelle fois, explicitement imposée comme le rendez-vous incontournable des amoureux de voitures anciennes.

Les Six Heures, c'est également l'occasion de faire un voyage dans le passé et de faire ressurgir les souvenirs d'enfance de certains et, pour les plus jeunes, de les partager ou même de les créer, tout simplement.  

Ce somptueux spectacle n'aurait pu être sans le savoir-faire de l'équipe de Francorchamps et sans le dévouement d'Alain Defalle et Vincent Collard, les metteurs en scène de cette manifestation. Tous ces gens ont permis aux nombreux spectateurs d'assister à un show de toute beauté et aux pilotes, d'exercer leur dangereuse passion dans le cadre idyllique du circuit de Francorchamps, notre fierté nationale.    

L'équipe du Roadbook vous attend l'année prochaine pour la 18ème édition, et en attendant, les amateurs de « classic cars » pourront s'offrir un avant-goût au Spa Summer Classic qui fêtera ses trois ans en (juillet) 2010. 

Par Justine Gauthier

Spa Six Hours Septembre 2009

La Galerie photos de Benoit Descamps