Pour une fois qu'Alexandre n'est pas là pour assurer le réveil, le portable sonne à 06h45. Ce n'est vraiment pas une vie. Je me précipite sur les volets pour découvrir le retour du temps très gris. Vers 7h15, je suis sur les lieux où la Gransport est en effet présentée. Les autres Bugatti sont toutes bâchées et recouvertes de plastique. 
 
       
 
La pluie ne tarde pas à faire son apparition. L'une des premières voitures arrivées est la 410 Sport: je n'aurais pas pu mieux choisir. La pelouse est encore déserte et s'offre à nous. 
 
       
 
Je vous laisse admirer l'intégration de l'insigne dans la carrosserie
 
       
 
Petit à petit, le parc se remplit. La 250 Passo Corto arrive. Petite anecdote photographique: hier soir en préparant mon matériel, j'ai assez stupidement mis en place le filtre polarisant, afin de tester les explication de Julien en la matière. Du coup je me retrouve avec le filtre installé et une luminosité médiocre. Et pas de boite pour le ranger car j'ai décidé de rester léger. Hormis quelques essais, je traiterai donc quasiment toutes mes photos au 70-200. La 250 Cabriolet suit de près.
 
       
 
       
 
Marcel Massini a évidemment prévu pour ses poulains des abris montables afin des les protéger. A défaut d'être esthétique, çà semble efficace. Ca manque grandement à la Morgan Supersport dont le développement n'est apparemment pas allé jusqu'au toit. 
 
 
Alléluia, la 400 SA roule de nouveau !
 
       
 
       
 
Les autres sont là aussi
 
       
 
 
Les Lamborghini
 
       
 
 
L'Hyperion arrive en faisant la preuve de la souplesse de son embrayage: elle flotte sans difficulté sur la terre détrempée, là où ses sœurs plus anciennes et sans doute un peu moins lourde commenceront bientôt à patiner et à creuser de belles ornières. 
 
 
C'est sûr que les vues face au lac sont un peu ternes
 
       
 
Les concept cars arrivent également. La Gilda, bien placée
 
       
 
L'Aston
 
       
 
       
 
 
Perana
 
       
 
 
et la Mantide
 
       
 
 
Quelques minutes avant l'ouverture au public, les Bugatti sont débâchées, à regrets. 
 
       
 
       
 
Un bricolage de fortune est improvisé pour couvrir l'intérieur des décapotables comme cette Type 13 Brescia ou cette minuscule Type 32 Grand Prix
 
       
 
Cette Type 57 Atalante n'a pas l'air plus heureuse
 
 
Vers 10h00, je décide de quitter les lieux en passant par le showroom privé qui présente quelques voitures dignes d'intérêt comme cette Delefosse ou cette Porsche. 
 
       
 
Puis je retourne à la voiture sécher les appareils qui ont été bien mouillés. Une petite pensée pour Jacky qui est venu spécialement aujourd'hui pour se faire doucher et je suis parti. Matteo m'a prévenu que la concession Lamborghini de Lugano organise une présentation de la LP 560-4 Spider sur l'aérodrome d'Ambri, juste avant le Gothard. Avec un peu de chances, il ne neige plus là bas. Quand j'arrive, Matteo et son Esprit sont déjà sur place. Quatre LP 560-4 coupé blanches (surprise surprise!) tournent sur la piste avec des invités.
 
       
 
Deux autres LP 560-4 sont en présentation devant le hangar, une blanche et une noire. A l'intérieur, la Spider est là, blanche (comme par hasard) avec un Roadster Murcielago noir. 
 
 
Apparemment il y a un partenariat avec Aston Martin qui présente sa gamme complète, dont cette magnifique DBS (noire!)
 
 
Quelques minutes plus tard, une remorque arrive est débarque une LP 560-4 Trofeo, qui sera sûrement amenée à remplacer les Gallardo en GT3. Elle est très ... blanche comme vous aurez pu le noter.
 
       
 
J'ai oublié de préciser qu'il pleut toujours. Je m'amuse donc pendant quelques minutes à faire des filés au 25ème avant de faire retraite vers ma voiture,
 
       
 
non sans prendre quelques clichés du parking ou trônent notamment ces deux Aston V8.
 
       
 
Retour à la maison tranquille vers 17h00, un vrai confort. Pour conclure, j'ai vraiment été emballé par ce grand weekend à Cernobbio pour le Concorso d'Eleganza Villa d'Este. Hormis le temps maussade qui était aussi imprévisible qu'inévitable, çà restera comme l'un de mes plus agréables évènements photographiques jusqu'à ce jour. Le vendredi est une bénédiction pour les photographes, avec les voitures pour eux seuls dans un cadre sublime. Le samedi propose cette ambiance Concours un peu jet-set particulière et plaisante. Peut être l'occasion de photographier des gens plutôt que des voitures mais ce n'est pas encore dans mes mœurs. Et le dimanche avant l'ouverture au public, les voitures arrivent unes à unes dans un cadre différent mais tout aussi charmant. Définitivement à classer dans les évènements annuels incontournables.
 

Ca va continuer à s'enchainer en mai avec certainement la SuperSérie FFSA le weekend du 08 mai (avec les F430 GT3, les Saleen et j'espère la 550 Maranello) puis les Mille Miglia et la vente RM à Maranello qui s'annonce absolument mythique.

 

© Nicolas Jeannier

bannieresig