Rolex_Monterey_Motorsports_Reunion_2015_007

Les courses historiques de Laguna Seca avaient lieu le week-end de 15 et 16 aout dernier, un week-end déjà fort chargé et heureusement qu’il y avait, le w-e précédent, une pré-réunion pour vous donner un aperçu presque complet du plateau.

Laguna Seca est connu dans le monde du Moto GP comme étant le circuit du GP des Etats-Unis, jusqu’à l’an dernier, car le circuit fut le théâtre d’un accident mortel et ne fut plus homologué pour les courses motos.Il n’en reste pas moins un circuit spectaculaire et célèbre pour son fameux ‘Corkscrew’, le virage que tout amateur de circuit voudrait un jour emprunter.

Cette année un hommage était rendu à la Shelby Mustang GT350, une Ford Mustang musclée par Carroll Shelby il y a 50 ans, une course lui était entièrement consacrée. Autrement, les plateaux changent peu d’année en année, si ce n’est un gros plateau de Formules 1 ainsi que de Formule 5000; épreuve typiquement américaine. Parmi les 48 voitures engagées, deux Lola T430 de l’équipe belge du Racing Team VDS de 1976. Teddy Pilette conduisait la voiture n°4 à l’époque.

Le plateau 1A regroupait des voitures d’avant guerre, de 1912 à 1939. D’apparence peu spectaculaire, le Corkscrew reste quand même un grand moment pour les pilotes.

Le plateau 2A était constitué de GT des années ‘55 à ’62, Ferrari 250 GTO, SWB ou Berlinette Lusso/Competizione se bagarraient avec les Maserati A6 GCS, Porsche 356A ou Alfa Roméo Giulietta Spider.

Le plateau 3A rassemblait 35 Shelby Mustang GT 350.

Dans le plateau 4A, de nombreuses Porsche 911, 930, 935, BMW 3.0 CSL ou Nissan 240Z pour évoquer les championnats FIA, IMSA GT, GTX, AAGT, GTU américains.

Le plateau 5A avait ma préférence avec les Jaguar D-Type, Aston Martin DB3s, Maserati Birdcage dont une pilotée par Derek Bell qui garde toujours un bon coup de volant.

Un plateau 6A un peu moins intéressant regroupait des Chevron, Lola, mais quand même une Porsche 908/03 ou une Gulf Mirage.

Le Plateau 7A marquait son intérêt par la présence de Porsche 962, 956, des Mazda 787 ou RX-7 du championnat FIA/IMSA, GTP, GTO de 1981 à 1991.

 Et le dernier plateau de la journée du samedi, le 8A, rassemblait 37 Formule 1des années 1967 à 1984. On pouvait voir l’évolution de la sécurité en matière de protection des pilotes en comparant une Surtees TS19 avec la plus récente Arrows A6 de 1983 aux couleurs Barclay.

Les plateaux de la série B (du dimanche) n’ont pu être couverts en raison du Concours d’Elégance de Pebble Beach, bien que quelques voitures étaient présentes lors de la pré-réunion.

Il est a noté qu’aucun accident n’a eu lieu ce week-end à Laguna Seca, la valeur des automobiles présentes ne faisant qu’augmenter, la prudence était bonne conseillère, un propriétaire de Ferrari 312 PB c’était même payé le luxe de courir avec un clone de sa voiture.

Quelques images pour découvrir l’atmosphère du circuit…

© Bruno Dugauquier